| Actualité / journal SEV

Rigibahn et corona-économies

Selon une information de la direction du chemin de fer du Rigi, 7collaborateurs ont été licenciés à fin mai et 11 ont subi un changement des conditions d’engagement. Selon leur nouveau contrat de travail, certains ont vu leur taux d’activité chuter de 100 % à 60 %. «Nous devons nous attendre à une baisse du chiffre d’affaires d’environ 40 % pour l’exercice 2020, avec les pertes qui en découlent», a affirmé le CEO Frédéric Füssenich. «La direction fait des économies sur le dos du personnel», affirme Toni Feuz, secrétaire syndical SEV. «Même des employés de longue date ont reçu leur dédite ou alors leur taux d’activité a été réduit. La direction ne fait pas preuve de sensibilité dans sa manière de traiter le personnel. De plus, les conditions de travail soulèvent bien des questions en lien avec la Loi sur la durée du travail. Il serait bien que l’autorité de surveillance y jette un oeil.

Ecrire un commentaire