| Actualité / journal SEV

Quelque 1400 cheminots dans la rue pour leur CCT

Les cheminots ont été quelque 1400 à descendre dans la rue en ce lundi 18 juin, à l’appel du SEV. Une centaine à Genève, 400 à Lausanne pour la Romandie, 300 à Olten, 350 à Zurich ou encore 150 à Berne, ils ont envoyé un message clair à la direction des CFF qui campe sur ses positions et veut faire des économies sur le dos du personnel dans le cadre du renouvellement de la Convention collective de travail.

Le recul social ne se négocie pas, il se combat. Les cheminot-e-s mobilisé-e-s pour une bonne CCT ». Tel était le message principal adressé à la direction des CFF. Il s’agissait de signifier qu’il n’était pas question d’accepter des hausses de productivité, des baisses de salaires, des réductions du nombre de jours de congés ou en encore un affaiblissement de la protection contre les licenciements.

Le personnel a déjà fait d’énormes sacrifices ces dernières années, notamment avec le programme d’économies RailFit 20/30 qui n’a pas fini de déployer tous ses effets. Le personnel effectue son travail consciencieusement et avec précision afin que les usagers puissent avoir les meilleures prestations possibles. Il demande que la direction le respecte et le valorise, pas qu’il le méprise. Sur des cartes postales accrochées à des ballons parties rejoindre un Andreas Meyer sur une autre planète, on pouvait justement lire que les revendications des CFF ne sont que mépris à l’égard du personnel.

A Genève, Olten, Zurich, Bellinzone et Berne, un lâcher de ballons a en effet ponctué des rassemblements ou des cortèges. Comme le CEO des CFF est actuellement en congé sabbatique et intatteignable, peut-être que l’un ou l’autre de ces messages lui parviendra-t-il, a-t-on ironisé du côté des manifestants. La symbolique était claire, rappeler à une direction qui est sur une autre planète qu’elle ne vit pas dans le même monde que ses employés.

Manif à Lausanne

Vidéo: départ des ballons à Olten

«Les cheminotes et cheminots luttent ensemble non seulement pour une bonne CCT mais pour un service public fort et de qualité.» 

Commentaire de Manuel Avallone, vice-président SEV

Ballons rouges et gilets SEV à perte de vue, acclamations, sifflets... notre action de protestation du 18 juin a donné un signal clair: nous avons montré que nous n’accepterons aucune détérioration de la CCT CFF / CFF Cargo, que nous sommes prêts à nous battre pour obtenir une CCT équivalente, que nous sommes tous solidaires afin de conserver de bonnes conditions de travail et un service public de qualité.
Au cours de cette année, neuf points de vente CFF seront fermés (voir article «Déshumanisation en cours»). Le personnel de vente a déjà reçu des instructions pour aiguiller les clients vers les automates à billets et les canaux de vente numériques. On devra les y habituer, lentement mais sûrement, l’air de rien. Peu à peu, les personnes désertent les gares de notre pays, et les prestations disparaissent...
La situation n’est pas meilleure chez CFF Cargo. Des fermetures y sont prévues au changement d’horaire 2018/19. Plusieurs points de desserte sont menacés. La clientèle saute déjà en marche du coûteux convoi Cargo qui roule tout droit vers sa voie de garage. Elle préfère s’en remettre aujourd’hui à la route... Ici aussi ce sont des services qui disparaissent. Sans les subventions de l’Etat, on n’y arrive décidément pas.
Les CFF ont reçu un mandat de prestations pour assurer le service public. Les gares de transbordement, les points de vente, l’accompagnement des trains... tout ceci fait partie du service public. Mais ce que l’entreprise nous propose actuellement, ce ne sont que démantèlements, restrictions et déshumanisation. A la longue, dans les milieux politiques aussi une opposition voit le jour contre cette évolution.
Notre mobilisation du 18 juin dernier a rencontré un vrai succès et l’intérêt médiatique était d’envergure, non sans raison. Car au final, les collègues des CFF ne se battent pas seulement pour leur CCT mais aussi pour préserver un service public fort! Ceci nous concerne tous.

Commentaires

  • Cinzia

    Cinzia 19/06/2018 13:22:41

    I vostri palloncini sono arrivati fino qui.... Brandizzo Torino

Ecrire un commentaire