| Communiqués de presse

Le résultat des négociations salariales avec les CFF est satisfaisant

Le personnel CFF reçoit la pleine compensation du renchérissement et une prime

Les associations du personnel des CFF ont obtenu pour leurs membres la pleine compensation du renchérissement de 1.8% et une prime de 500 francs. En contrepartie, elles ont dû faire des concessions pour les augmentations individuelles et n’ont reçu que 0.4 pour-cent.

La pleine compensation du renchérissement de 1.8 pour-cent est l’élément important de l’augmentation salariale. S’ajoute à cela une prime de 500 francs pour tous, ce qui correspond à une moyenne de 0.6 pour-cent de salaire. En outre, 0.4 pour-cent de la masse salariale est à disposition pour les augmentations individuelles selon le système salarial. Au total, cela donne une augmentation salariale de 2.8 pour-cent.

Les quatre associations du personnel qui constituent la communauté de négociations taxent le résultat de satisfaisant. Au vu de la brusque augmentation de l’indice des prix à la consommation de ces derniers mois, la pleine compensation du renchérissement est importante pour le personnel. L’augmentation du coût de la vie peut ainsi être stabilisée. C’est sans enthousiasme que les syndicats ont accepté la prime non assurée, mais il faut relever que ce sont surtout les basses classes salariales qui vont en profiter. De plus, le personnel qui ne bénéficie pas des deux autres augmentations recevra lui aussi ces 500 francs.

Nous regrettons cependant qu’une fois de plus, les CFF n’octroient qu’un pourcentage limité pour les augmentations de salaire individuelles. Depuis l’introduction de ce système, les CFF ont systématiquement réduit la progression salariale, ce qui ne va pas dans le sens de la CCT. Cela touche quand même près de la moitié des collaborateurs CFF. En agissant de la sorte, les CFF se font du tort sur le marché du travail face à la concurrence.

Ecrire un commentaire