| Actualité / journal SEV

Recrutement

Andreas Müller reçoit le Prix 2016

Qui recrute au moins deux membres SEV par année reçoit non seulement un cadeau en prime mais participe aussi au tirage au sort pour gagner un séjour à l’hôtel d’un week-end. En 2016, ce prix spécial a été décerné à Andreas Müller, chef d’équipe à CFF-Logistique à Berne, qui a recruté quatre membres l’an dernier.

Responsable du recrutement, Elena Obreschkow remet le prix à Andreas Müller.

Derrière les casiers de la consigne de la gare de Berne, une porte coulissante empêche les personnes non-autorisées d’accéder au royaume de la logistique des CFF. Andreas Müller ouvre la porte à Elena Obreschkow qui lui apporte, en tant que responsable du recrutement du SEV, le prix spécial des recruteurs et recruteuses 2016. Il s’agit d’un bon pour un week-end à deux personnes au Grand hôtel Giessbach qui surplombe le lac de Brienz. Andreas Müller l’amène à la rampe qui conduit aux soubassements de la gare où se trouvent plusieurs véhicules de livraison. C’est le cœur du secteur de logistique des CFF à Berne : une halle avec des palettes, des rayonnages pour le tri du courrier, et un bureau séparé par une vitre où deux apprenants de Login nous saluent. C’est depuis là qu’Andreas Müller dirige l’équipe du soir (de 19h à 3h) qui compte six collaborateurs, ou l’équipe du matin (de 5h à 12h) ou celle du milieu (de 12h à 19h), avec un peu moins de personnes. Car c’est avant tout la nuit que les logisticiens des CFF chargent et déchargent les envois internes et les bagages de la clientèle des trains ou des camions. De plus, c’est ici qu’est triée la Company Mail, le courrier interne des CFF. « Il y a quelques années, nous avions encore six rangées de rayonnages ici, aujourd’hui il n’en reste qu’une car toujours plus de courrier est envoyé par voie électronique », explique Andreas Müller.

Membre SEV depuis 1980

Notre collègue âgé de 52 ans a commencé ici en 1980 son apprentissage au service d’exploitation des CFF et il a adhéré tout de suite au SEV. « Ceci allait de soi pour moi car mon père était secrétaire syndical au SSP. » Aujourd’hui, Andreas est secrétaire de la section SEV TS Mittelland. Après son apprentissage dans divers lieux, il a travaillé comme chef de groupe au service des bagages à Berne. Plus tard, il a suivi une formation dans la police des transports mais il y a 15ans, il est revenu à la logistique. Il aime la gestion du trafic postal, tâche qu’il trouve aussi exigeante qu’intéressante.

Les projets d’économie tels que RailFit 20/30 ne sont pas nouveaux pour Andreas Müller : « Dans la logistique, nous avons subi des mesures d’économie environ tous les cinq ans. » Et le dernier démantèlement est en cours de réalisation : au 1er mai, le transport de détail interne des CFF est externalisé et dans le secteur CFF CTL (Companymail, Transport & Logistique) ce sont 16,4 postes supprimés dans toute la Suisse, dont 2,4 à Berne. Cela se passe en grande partie via les départs à la retraite et la supressions de postes temporaires.

Avant qu’Elena Obreschkow remette le bon-cadeau à Andreas Müller, elle demande quel est l’argument de recrutement qui fonctionne le mieux dans le domaine de la logistique : « La protection juridique », répond d’emblée notre collègue. A peu près 70% des 30 personnes employées à la logistique à Berne sont membres du SEV et les autres sont très difficiles à convaincre à cause de leurs convictions personnelles ou d’autres réticences. Il ne reste ainsi à recruter que les apprenants ou les rares nouveaux employés. Le personnel temporaire quant à lui est très difficile à organiser.

Markus Fischer/Murielle Vianin

Ecrire un commentaire