| Actualité / journal SEV

Action «SEV sur le terrain»

Adhérer, c’est gratuit

L’action de recrutement comprenant la gratuité des cotisations jusqu’à la fin de cette année était au centre de la journée sur le terrain du 14 septembre. Des professionnels et des militants SEV ont visité 15 lieux en Suisse allemande, y ont distribué du matériel SEV, discuté et recruté de nouveaux membres.

Des discussions sur les quais.

Elena Obreschkow est très satisfaite de la présence sur le terrain et des journées recrutement de 2016, même si seul un dixième des sections SEV se sont mobilisées le 14 septembre dernier. «De nombreuses autres actions ont été organisées, soit peu avant, soit peu après la date fixée, ou restent encore à venir», explique la responsable du recrutement au SEV. « Imposer un jour fixe à toutes les sections SEV serait un gros challenge. Nous laissons une marge de manœuvre aux sections, une certaine liberté de choisir le moment qui leur convient le mieux pour mener des actions recrutement. »

Le « SEV sur le terrain » avait comme action phare la gratuité des cotisations jusqu’à la fin de l’année pour les nouveaux membres. « Nous voulons d’ici décembre augmenter le taux de recrutement, actuellement très moyen, de cette année 2016 », commente Elena Obreschkow.

Actions locales ou itinérantes

Certaines actions ont eu lieu dans des lieux fixes, comme par exemple le centre de réparation de Zurich-Altstetten (RZA), l’Aarepark à Olten ou encore auprès du personnel administratif de Saint-Gall. Parallèlement, certaines équipes « itinérantes » ont entrepris des tournées de recrutement, visitant plusieurs lieux dans la journée, comme au BLS, aux Chemins de fer appenzellois ou encore auprès du personnel des Travaux CFF dans la région zurichoise. Ont participé aux diverses actions: les responsables des sections et sousfédérations concernés, les syndicalistes professionnels ainsi que des délégués syndicaux et autres personnes de la base. « Avoir des personnes de confiance sur place est particulièrement important lors de ce genre d’actions, puisque ce sont elles qui connaissent le mieux les lieux », explique Elena Obreschkow. « Une fois de plus, nous avons pu compter sur eux ! Merci ! »

Le petit cadeau offert était cette fois-ci des lingettes rafraîchissantes, idéales vu la température ce jour-là. Les équipes de recrutement ont principalement discuté de l’actualité syndicale avec les membres et les non-membres, n’hésitant pas à sortir un bulletin d’adhésion lorsque leurs arguments faisaient mouche. Toutes les informations à propos de l’adhésion au SEV sont sur sev-online.ch/fr/adhesion/.

Fi/Hes

Le travail de recrutement en Suisse romande

En Suisse romande, rien de particulier n’a été organisé le mercredi 14 septembre. Deux raisons à cela: d’une part aucune section ne s’est annoncée auprès du secrétariat régional suite à l’appel du SEV, d’autre part, diverses actions sont déjà organisées au long de l’année, avec un objectif direct ou indirect de recrutement. Il faut comprendre par là que les sections romandes multiplient les rendez-vous avec la base, sur le terrain, au fil des mois. Le travail de recrutement se fait sur le long cours, en étant présent auprès des travailleurs, en les écoutant. Les secrétaires syndicaux sont proches des employé-e-s de leurs ETC, un peu moins par contre des employé-e-s CFF. Mais la tendance est en train de s’inverser. Baptiste Morier, coach des sections CFF, y travaille ardemment depuis plusieurs mois.

Hes

Diverses dates à noter

La section TL à Lausanne par exemple est très souvent présente sur le terrain et en profite pour tenter de convaincre les non-syndiqués. C’était le cas le 15 septembre, une fois de plus.

Aux FMA (Forces motrices de l’Avançon), une assemblée générale extraordinaire ouverte à tous s’est déroulée ce lundi 26 septembre. AS ouest organisera sa traditionnelle raclette et permanence syndicale le 29 novembre à Lausanne. La ZPV Léman a organisé son premier café syndical à Lausanne avant l’été et réitérera l’expérience le4 octobre à Genève. Tous ces rendez-vous comportent bien sûr un volet recrutement, en plus de l’accompagnement des travailleurs déjà membres du SEV.

Hes

AS professionnalise le recrutement

L’assemblée des délégué-e-s- d’AS de cet automne se penchera sur la création d’un poste à 20% pour une durée fixe de deux ans. La sous-fédération entend ainsi professionnaliser le recrutement des membres. La personne qui occupera ce poste gérera la coordination des activités de recrutement avec les sections, les branches, la sous-fédération le SEV; donnera des impulsions de recrutement dans les sections et les branches; gérera les listes de membres et non-membres; donnera des impulsions pour ded mesures pour le maintien des membres actuels. «AS veut amélirer sa présence dans la surface et apporter un bon soutien aux responsables du recrutement des sections», explique Peter Käppler, président d’AS. Le poste était vacant car le bénévolat pour une tâche de cet ampleur n’était pas idéal. L’idée est aussi de renforcer le taux d’organisation là où nous sommes sous-représentés.

vbo

Ecrire un commentaire