| Actualité / journal SEV

Malgré des négociations difficiles

Accord salarial acceptable au BLS

Le 17 septembre, le BLS a informé sur la manière avec laquelle il va atténuer les réductions de prestations de la Caisse de pensions. Celles-ci résultent de la décision du Conseil de fondation de la Caisse Symova de réduire le taux d’intérêt technique et celui de conversion. Le SEV salue les mesures présentées car elles permettent de maintenir au mieux le niveau des rentes.

La Commission de prévoyance BLS a ainsi décidé d’atténuer en totalité les baisses de rentes pour les collaboratrices et collaborateurs ayant 55 ans révolus à la date de référence du 1er janvier 2022. Une baisse linéaire des apports de financement de 4% par an sera appliquée aux collaborateurs jusqu’à 54 ans. Ceux qui ont moins de 30 ans ne recevront aucun apport.

Le paquet de mesures prévoit en outre que les cotisations à la Caisse de pensions augmenteront dès le 1.1.2022 de 1% pour les 20 à 44 ans et de 2% pour les 45 à 65 ans. La participation des collaborateurs aux cotisations d’épargne se montera à 40% pour toutes des catégories d’âge, celle du BLS sera de 60%. Le SEV juge positive cette mesure car, malgré les cotisations qui augmentent, elle fait que les collaboratrices et collaborateurs jusqu’à 55 ans bénéficient d’une augmentation de leur salaire net.

Malgré ce résultat acceptable, le SEV n’est pas d’accord avec le comportement de BLS. La Communauté de négociations (CN) des syndicats et des associations de personnel s’est montrée très flexible et a pris part en juillet 2020 à deux rondes de négociations convoquées au dernier moment. Mais BLS n’était alors pas prêt, même partiellement, à entrer en discussion sur son offre. Il a refusé d’entrer en matière sur les nombreuses propositions de la part de la CN, que ce soit lors de négociations elles-mêmes ou plus tard après une intervention écrite auprès de la direction et du conseil d’administration BLS. C’est ainsi que le BLS ne voulait pas négocier même sur un petit montant financier en reconnaissance du gros engagement du personnel cette année dans des conditions très difficiles. De fait la CN a subi des pressions pour qu’elle accepte l’offre du BLS sinon la nouvelle répartition des cotisations d’épargne à la CP pour ces prochaines années aurait été retirée; ceci ne correspond en aucune manière à ce que nous entendons par partenariat social. Le SEV maintient que, malgré le bilan des négociations salariales pour les deux prochaines années, nos membres seront en droit de présenter des revendications. Il a demandé un entretien avec la direction et une délégation du conseil d’administration pour clarifier les modalités futures du partenariat social.

Dans le contexte actuel - problèmes au sujet des subventions perçues en trop, départ du CEO dans la foulée et l’évocation d’un parachute doré de plus d’un demi-million de francs - le goût qui nous reste est d’autant plus amer.

Chantal Fischer

Commentaires

  • Kurz Andres

    Kurz Andres26/09/2020 14:31:34

    Als die RM zur BLS kam hatten wir einen Deckungsgrad von ca. 123,4 %
    Jedes Jahr erhielten die Pensionierten die Teuerung.
    Seit 2008 erhalte ich keinen Rappen Teuerung, obschon wir einen sehr guten
    Deckungsgrad hatten. Danke dem SEV, dass er sich stark für die Personalwünsche einsetzt!

Ecrire un commentaire