| Actualité / journal SEV

BLS navigation

CCT d'entreprise solide grâce au bon taux d'organisation

Au 1er janvier 2022, BLS externalise sa navigation et crée une filiale. Le SEV et BLS se sont mis d'accord sur une nouvelle convention collective de travail (CCT) d'entreprise. BLS voulait tout d'abord préserver une totale flexibilité en misant sur un simple règlement du personnel.

Action des employé-e-s le 14 juillet pendant les négociations.

Des pourparlers intensifs ont été entamés dès le mois de juin dans une situation de départ compliquée, le domaine de la navigation ayant subi de grandes pertes à cause de la pandémie, et la période de négociation très courte a encore augmenté la pression. Mais, au final, le paquet négocié pour la nouvelle CCT d'entreprise peut être qualifié de bon. De nombreuses dispositions de l'actuelle CCT BLS ont pu être conservées. Michael Buletti, secrétaire syndical SEV responsable du dossier et chef de la délégation de négociation, s'exprime sur ce succès: « Nous avons pu garantir les dispositions matérielles dans les principaux domaines (salaires, indemnités, prestations sociales) et avons obtenu dans l'ensemble une bonne CCT qui offrira au personnel de la navigation sécurité et protection. Dans le domaine du temps de travail il a néanmoins fallu accepter quelques détériorations. Il ne faut toutefois pas oublier qu'au départ, BLS voulait la pleine flexibilité pour son personnel de navigation. Partant de là, nous pouvons être fiers du résultat obtenu lors de ces négociations. »

Récapitulation des points principaux

Salaires / Indemnités

• Les indemnités pour travail du dimanche et de nuit, les allocations pour charge d'assistance et les remboursements des frais sont maintenus.

• Les partenaires sociaux négocieront l'année prochaine un nouveau système salarial. Les droits acquis sont garantis pour tout le personnel durant 4 ans.

• Les primes de fidélité restent inchangées mais ce qui est nouveau, c'est l'octroi des premières primes après 5 ans déjà.

Prestations sociales

• Le droit au salaire en cas de maladie et d'accident est maintenu et inchangé.

• La caisse de pensions est inchangée en 2022, ensuite une autre solution équivalente sera possible au niveau du groupe BLS.

• 18 semaines de congé maternité et 18 jours de congé paternité avec un droit au salaire à 100%.

• Protection en cas de changement dans les rapports de travail pour raisons de santé et d'organisation.

Durée du travail/vacances

• Le temps de travail annuel passe de 2050 à 2090 heures.

• Le nombre de jours de compensation garanti est de 33 au minimum (jusqu'ici 52), toutefois au vu des longs tours de service dans la navigation les 33 jours sont habituellement dépassés.

• Le temps de travail minimal par tour de service passe de 6 heures à 4 heures.

• Durant la saison d'été la semaine de base est de 6 jours, en hiver de 5 jours.

• Au minimum 7 jours libres par mois.

• Droit aux vacances inchangé (5/6/7 semaines).

Divers

• Les facilités de voyage pour le personnel (FVP) sont maintenues avec les mêmes dispositions qu’actuellement.

• Participation dans l'entreprise : introduction d'une commission du personnel.

• La CCT d'entreprise entre en vigueur le 1er janvier 2022 et dure au minimum jusqu'au 31 décembre 2025.

Ce bon résultat peut être également imputé aux membres SEV de la navigation BLS. Les trois représentants du personnel expérimentés se sont engagés dans les négociations et sont intervenus pour défendre les intérêts de leurs collègues sans craindre les obstacles. Le personnel a approuvé à plus de 90% la CCT d'entreprise à fin août dans le cadre d'une votation générale. La participation au vote était de 85%. « A la navigation BLS nous avons un taux d'organisation très élevé, de quelque 80%. C'est très précieux dans les négociations tendues car cela augmente la pression sur l'entreprise», confie Michael Buletti.

Le taux élevé d'acceptation de la CCT est jugé comme un signe de confiance important, tant par le SEV que par la direction de BLS Navigation. «Lors de l'application de la CCT d'entreprise nous veillerons à ce que cette confiance ne soit pas bafouée», souligne le secrétaire syndical.

Lors des dernières assemblées des membres, les collègues de la navigation ont exprimé leur déception concernant la reconnaissance de moins en moins exprimée par la direction. « Les collègues ont fait de gros efforts en acceptant des mesures covid à court terme. Ils ne feront pas d'autres concessions. Pour l'ambiance de travail, il est maintenant important de voir comment l'entreprise se comportera envers le personnel durant les mois à venir », conclut Michael Buletti.

Chantal Fischer
Enable JavaScript to view protected content.