| Actualité / journal SEV

La ZPV Ticino écrit aux CFF

Toujours deux dans le tunnel

La ZPV Tessin ne digère absolument pas le nouveau projet d’accompagnement des clients 2020 des CFF qui prévoit un seul agent par train grande ligne. L’entreprise fixera les critères pour les exceptions.

13.03.2007: Aktion des SEV zur Sicherheit der Eisenbahntunnel am Welttag der Eisenbahnsicherheit.

Pour le personnel, cette stratégie menace la sécurité et la qualité du service. La ZPV Tessin a donc écrit à l’entreprise lui demandant de revoir sa copie qui résonne comme une énième mesure d’économie. Sa revendication correspond à celle de la sous-fédération et de la Commission du personnel: le double accompagnement doit être la règle dans le trafic grandes lignes.

Une revendication d’autant plus importante lorsque de longs tunnels sont concernés. Il n’est pas acceptable qu’il n’y ait pas des mesures exceptionnelles pour le plus long tunnel du monde.

Le double accompagnement dans de tels tunnels est une vieille revendication du SEV et de la ZPV. L’entreprise l’avait admise en 2009 après des années de revendications syndicales.

L’accident dans le tunnel du Zimmerberg le 11 avril 2006 en fut le détonateur. Lors de cet événement, c’est la présence de deux agents de train qui avait permis de sauver l’ensemble des voyageurs. Même le rapport du Service d’enquête sur les accidents des transports publics avait mis en évidence la nécessité de revoir le nombre d’agents devant accompagner les trains dans les longs tunnels. Il est aussi utile de rappeler que le Zimmerberg était à l’époque jugé moderne. Malgré cela, la présence d’agents de train à bord du convoi fut indispensable.

Les CFF semblent mettre de côté ces événements et la ZPV Tessin a bien raison d’insister et de rappeler certains faits, tout sauf anodins.

Angelo Stroppini

Ecrire un commentaire