| Actualité / journal SEV

Pétition «Touchez pas aux FVP»

Plus de 25'000 signatures pour les FVP

Le SEV avait pour objectif de récolter 20000 signatures pour la pétition qui défend les FVP. Entre-temps ce sont plus de 25000 paraphes qui ont été rassemblées. C’est un grand succès!

«Nous attendons le moment propice pour déposer les caisses de signatures à l’UTP», a précisé la vice-présidente du SEV Barbara Spalinger. En septembre, des négociations sont prévues avec l’Union des transports publics (UTP) sur l’accord au sujet des FVP, et le SEV continuera à défendre les facilités de voyages pour le personnel.

Ce grand chiffre n’étonne pas Christian Fankhauser qui oeuvre étroitement avec l’entier de la direction et Vincent Brodard pour que les travailleurs et travailleuses des transports publics puissent conserver ces facilités de voyage. «En nous engageant dans cette lutte, nous étions convaincus que nos membres mais aussi les non-syndiqués allaient signer et faire signer. Les raisons sont relativement simples. Les FVP ne sont pas un cadeau mais une composante du salaire qui doit donc être déclarée aux impôts par le personnel concerné tout comme par les retraité-e-s. Et pour les retraité-e-s, l’axe de défense était clair et absolument défendable. Comme les FVP faisaient partie de leur salaire, elles sont donc partie intégrante de leur rente. On peut encore l’expliquer autrement. Le salaire aurait été plus élevé sans les FVP, donc la rente aussi! C’est un raisonnement des plus logiques.» Il balaie essaie aisément les critiques liées aux prétendus avantages dont jouiraient éhontément le personnel actif, les retraité-e-s et leur entourage

Ecrire un commentaire