| Actualité / journal SEV

Comité SEV

Des points pour les bons recruteurs

Le recrutement de nouveaux et nouvelles membres sera renforcé l’année prochaine au SEV. C’est le thème principal abordé lors du comité SEV du 22 novembre.

Le principe «Les membres recrutent les membres» reste d’actualité et les sections et les sous-fédérations poursuivent leur travail de recrutement de milice. «Ce qui change c’est que l’appareil professionnel se restructure en définissantquatre régions (Ouest, Centre, Est, Tessin) dans lesquels un responsable du recrutement est choisi par les secrétariats régionaux. Les actions de recrutement sont définies par régions, ce qui n’exclut pas les actions nationales à l’instar de ce qui a été fait l’an dernier pour la CCT CFF, évoque le secrétaire syndical Toni Feuz qui sera responsable de la région Centre. Les responsables régionaux du recrutement se chargeront notamment de la coordination des actions avec les sections concernées.»

Cette réforme est le fruit d’une réflexion après une année 2019 où deux journées nationales de recrutement ont été mises sur pied avec un résultat mitigé eu égard aux moyens mobilisés. «L’objectif reste le même : tenter d’augmenter le nombre de nouveaux membres et rajeunir les effectifs du SEV, rappelle le président Giorgio Tuti. Le renforcement des actions de recrutement par région est pertinent car cette proximité régionale permet d’adapter les actions aux actualités syndicales.» Dès 2020, une campagne doit permettre de valoriser ceux qui recrutent plusieurs membres par année. Durant les années 2016 à 2018, le SEV en a compté 76 personnes qui ont recruté au moins deux membres. Le but est de faire passer ce nombre à 90 en 2020. «Pour y parvenir, l’idée est d’accorder des points pour chaque nouveau membre recruté! Ensuite, en fonction du nombre de points, l’excellent-e recruteur-recruteuse pourra choisir un cadeau dont des vestes softshell SEV, des Smartbox, des chèques Reka et d’autres primes qui restent à définir», explique Xenja Widmer, qui reprend la responsabilité générale du recrutement dès le 1er janvier 2020. Cette campagne sera analysée une première fois au printemps 2021 et durera trois ans en tout. Au printemps 2024, un bilan final sera dressé.

Touche pas à mes FVP

Sur le front des autres actualités, signalons notamment que les FVP étaient bien sûr au centre des discussions du comité. La colère du personnel de toutes les entreprises est bien palpable. Le SEV va réagir à différents niveaux pour maintenir les FVP qui ne sont ni un cadeau ni un privilège.

Enfin, le comité s’est aussi penché sur le compromis trouvé entre l’USS, Travail.Suisse et l’Union patronale portant sur le 2e pilier. Il prévoit différentes mesures pour stabiliser les rentes, voire les améliorer pour les bas revenus. Il s’agissait là d’une première discussion qui en appellera d’autres. La balle est dans le camp du Conseil fédéral avant qu’un processus législatif ne soit lancé.

Vivian Bologna

Enable JavaScript to view protected content.

Ecrire un commentaire