| Actualité / journal SEV, Coronavirus

Comité

Le SEV fonctionne aussi en temps de crise de Corona

Über 25000 Unterschriften für die GA-FVP sind bereits beim SEV eingetroffen.

Au vu de la situation actuelle, la séance du comité du 24 avril dernier s’est déroulée avec une délégation réduite, afin de respecter la distance sociale. Sur le plan du contenu le coronavirus a occupé une grande place. Le comité a en outre accepté les comptes 2019 et s’est réjoui des 25000 signatures récoltées pour les FVP.

La délégation a été réduite à un représentant par sous-fédération et par commission. La PV s’est excusée pour se conformer aux recommandations de l’OFSP. Le comité n’est pas le seul à avoir dû adapter son fonctionnement en ces temps de coronavirus: au secrétariat central SEV aussi, ainsi que dans les régions, les choses se passent différemment depuis quelques semaines: «Nous avons agi et communiqué rapidement», a déclaré le président SEV Giorgio Tuti en tirant le bilan. On a recommandé aux collaboratrices et collaborateurs, en particulier à celles et ceux qui appartiennent aux groupes à risque, de travailler à la maison. «Nous fonctionnons maintenant un peu différemment mais sommes tout aussi accessibles pour nos membres, et nous fournissons nos prestations avec la même qualité que d’habitude», a poursuivi Giorgio Tuti. Les retours très positifs des membres le confirment.

Le SEV a tout de suite pensé que la priorité absolue allait à la protection de la santé des collaboratrices et collaborateurs et des membres. Mais il y a eu aussi beaucoup de questions liées au temps de travail et au versement du salaire. «Le flux d’appels téléphoniques fut immense au début, les choses se sont maintenant normalisées», a expliqué Giorgio Tuti. Durant les semaines à venir, le SEV va accompagner étroitement l’assouplissement des mesures de confinement et le retour à l’horaire normal.

Le comité était unanime sur le fait que les employé-e-s des transports publics se rendent bien compte durant cette crise de ce que le syndicat fait pour eux. Ceci se répercute au niveau des nouvelles adhésions: au mois de mars, le SEV a comptabilisé un nombre de nouveaux membres au-dessus de la moyenne. Néanmoins il est très compliqué de recruter des membres dans la situation actuelle en respectant la distance sociale et avec la pratique du télétravail, car les nouveaux membres potentiels sont plus difficilement joignables. C’est pourquoi le comité a félicité le SEV d’avoir misé sur les canaux numériques pour atteindre les gens, que ce soit via la newsletter ou les médias sociaux.

«Nous devons aussi nous faire des réflexions sur ce qui va se passer avec toutes ces assemblées, séances et négociations si l’interdiction de se réunir perdure, ou si la recommandation de distance sociale reste valable sur une plus longue période», a averti Giorgio Tuti. Pour l’instant les assemblées des délégués des sous-fédérations ont été repoussées à l’automne. La récolte des signatures pour la 13e rente de l’AVS a dû être interrompue, le 1er Mai s’est déroulé de manière numérique, et la manifestation pour le climat prévue le 15 mai ainsi que la «semaine violette» ne pourront pas se dérouler sous une forme physique. Il faudra trouver de nouvelles manières de fonctionner pour toutes ces choses, afin qu’elles puissent se dérouler quand même dans cette situation d’exception.

Rapport de gestion 2019 accepté

Le comité a accepté à l’unanimité les comptes annuels présentés par l’administrateur des finances Aroldo Cambi. Le bilan pour 2019 affiche un excédent de 442000 fr. qui est balancé avec les réserves d’exploitation. Le boom au niveau des actions a amené un résultat financier énorme et extraordinaire de 2,75 millions de francs. «Il faut toutefois apprécier cette évolution avec beaucoup de prudence», a prévenu Aroldo Cambi. A cause de la crise sanitaire, les marchés financiers se sont effondrés et à l’heure actuelle, on déplore des pertes désastreuses. Ceci aura des répercussions à long terme et influencera le résultat financier 2020. En 2019, le SEV a eu des charges liées plus élevées dues au congrès et aux festivités du centenaire. «Toutefois le centenaire du SEV a été bouclé avec beaucoup moins de frais que prévu grâce à une excellente direction de projet», selon Aroldo Cambi.

En 2019 également le SEV a subi une réelle baisse de l’effectif des membres. Au vu de la structure d’âge et des décès que l’on déplore chaque année, on ne peut actuellement pas parler de stabilisation à court terme. C’est pourquoi le recrutement des membres, en particulier des jeunes, est particulièrement important.

Plus de 25000 signatures pour les FVP

Le SEV avait pour objectif de récolter 20000 signatures pour la pétition qui défend les FVP. Entre-temps ce sont plus de 25000 paraphes qui ont été rassemblées. C’est un grand succès! «Nous attendons le moment propice pour déposer les caisses de signatures à l’UTP», a précisé la vice-présidente du SEV Barbara Spalinger. En septembre, des négociations sont prévues avec l’Union des transports publics (UTP) sur l’accord au sujet des FVP, et le SEV continuera à défendre les facilités de voyages pour le personnel.

Elisa Lanthaler

Enable JavaScript to view protected content.

Ecrire un commentaire