| Actualité / journal SEV

Grandes lignes : Fuite en avant de l’OFT

Le SEV critique fermement la décision de l’Office fédéral des transports (OFT) du 12 juin de diviser le trafic ferroviaire grandes lignes entre les CFF et le BLS. On ouvre ainsi la voie à une guerre juridique qui ne crée qu’incertitude.

Acht zusätzliche Doppelstockzüge «Mutz» will die BLS für den Fernverkehr auf Ende 2019 beschaffen.

Depuis le début des bisbilles autour des concessions ferroviaires longue distance, le SEV n’a cessé de souligner l’importance de coopérer pour le bien de l’ensemble du trafic ferroviaire suisse. « Nous sommes maintenant dans une situation d’incertitude. Ce qui aurait pu se discuter autour d’une table pourrait bien terminer devant un tribunal », regrette Giorgio Tuti, président du SEV.

Le SEV ne cesse d’affirmer que la concurrence débridée ne ferait que des perdants. « L’Office fédéral des transports veut pousser la Suisse à moyen et long terme dans une logique de concurrence sans s’appuyer sur une décision politique. Il est à craindre qu’une fragmentation du trafic longue distance induise de nombreux acteurs à ne plus vouloir desservir que les seules lignes rentables. C’est donc la qualité de l’ensemble du système ferroviaire qui est mise en péril, poursuit Giorgio Tuti. Le réseau suisse jouit pourtant d’une excellente réputation sur le plan international et reçoit les louanges de toute l’Europe. »

La décision de l’OFT engendre la reprise de deux lignes par le BLS – qui a annoncé ne pas faire recours, tandis que les CFF réfléchissent à un recours – où seul le contrôle sporadique est réalisé. Le transfert de personnel pour fin 2019 demeure donc restreint pour l’instant. Tout cela pourrait être bien différent si d’autres lignes du trafic grande distance – avec accompagnement – devaient être transférées lors de la prochaine mise au concours de concessions.

« Tous ces transferts ne se feront pas aisément à la satisfaction de tous. On peut donc se poser la question si cela fait sens et qui en paye le prix », interroge Giorgio Tuti. Et cela vaut aussi pour tout le travail administratif lié aux demandes de concessions : « Nous exigeons donc une absolue transparence concernant les coûts de l’actuelle procédure ! »

Fi/vbo

Commentaires

  • Richard Piccinin

    Richard Piccinin01/07/2018 12:56:09

    mir würde es interessieren wie die Einnahmen zwischen beide oder mehr Unternehmungen verteilt werden. Ein (unnötiger) administrativer Aufwand mehr

Ecrire un commentaire