| Communiqués de presse

Prise de position du SEV concernant le rapport sur le trafic voyageurs régional

Pas d'expérimentations sur le dos du trafic régional!

Le transport régional de voyageurs est un élément essentiel des transports publics en Suisse en vue de faire face avec succès et efficience à la demande croissante. Pour le syndicat du personnel des transports SEV, il est tout à fait compréhensible que ses fondements fassent l’objet d’une expertise; toutefois, le SEV met en garde contre des expérimentations hasardeuses qui pourraient causer plus de tort que de bien.

Le rapport publié aujourd'hui par le Conseil fédéral apporte peu d'éléments nouveaux. Les jalons sont de toute façon posés pour que la pérennité du trafic voyageurs régional (TRV) sur rail et routier soit assuré. Le système actuel le démontre avec succès. C’est ce que soulignent également les auteurs du rapport. C'est pourquoi ils préconisent des changements avec beaucoup de modération, même s'ils encouragent une réorganisation générale pour optimiser la répartition des compétences et le financement.

Le syndicat du personnel des transports SEV considère d'un oeil positif que les experts ne présentent pas de propositions qui remettent le système en question: le trafic voyageurs régional reste un service public dans lequel sont impliqués la Confédération et les cantons. Par contre, le SEV trouve problématique que la souveraineté financière du TRV soit confiée entièrement aux cantons. En effet, si l'on considère la politique financière de certains cantons et ses impacts négatifs à ce jour sur les transports publics, ce serait une grave erreur. «Les transports publics sont un vaste domaine et il n'est pas envisageable de les confier aux seules compétences des cantons», déclare Giorgio Tuti, président SEV.

Un projet de consultation devra être élaboré d'ici 2018; cela laisse une grande marge de manoeuvre. Le SEV met en garde sur le danger que la concurrence se fasse au détriment de la qualité et en particulier de la sécurité. Justement, le SEV a relevé le problème que l’engagement de "clients mystères" dans le TRV focalise sur des détails accessoires en laissant de côté des éléments importants tels que la réglementation du temps de travail ainsi que la sécurité des véhicules et des installations. Il serait souhaitable que ce rapport n'entraîne pas d'appel de projets de réforme hasardeux. En effet, les expériences à l'étranger l’ont démontré : une concurrence "ruineuse" produit des effets négatifs et entraîne les conditions de travail dans une spirale descendante, péjorant ainsi la sécurité et la qualité du service.

Il est impératif que le SEV, comme représentant du personnel compétent des transports publics, soit impliqué dans l’intégralité des études à venir.

Ecrire un commentaire