| Communiqués de presse

Le comité fédératif SEV présidé pour la première fois par une femme

Tous ensemble contre la diminution de membres

Le Syndicat du personnel des transports SEV veut inverser la tendance actuelle et gagner de nouveaux membres au cours d’une année dédiée au recrutement. Le comité fédératif a approuvé aujourd’hui les stratégies correspondantes et avalisé les coûts dans le cadre du budget 2008. Le comité fédératif s’est réuni pour la première fois sous la baguette de la nouvelle présidente du congrès Doris Wyssmann.

C’est une première dans l’histoire du Syndicat du personnel des transports qui a aujourd’hui presque 90 ans. Pour la première fois, en 2009, une femme présidera le congrès du SEV en la personne de Doris Wyssmann. Actuellement, elle préside le comité fédératif. Doris Wyssmann travaille à la Communication interne des CFF et est également présidente de la section bernoise de la VPV qui compte quelque 1000 membres.

Le dernier comité fédératif ayant refusé au printemps la fusion avec le Syndicat de la communication, il s’agit maintenant d’envisager le futur proche du Syndicat en tant qu’organisation autonome. Le plus haut degré d’urgence est accordé à l’importante baisse du nombre des membres. Chaque année, le SEV perd quelques centaines de ses adhérents. Dans la plupart des cas, il s’agit de décès de retraités qui ne peuvent être compensés par de nouvelles adhésions. Il se dessine une tendance de vieillissement général des membres. Ce sont là des signaux clairs : le SEV doit mettre toutes ses forces en œuvre pour inverser la tendance et trouver une relève syndicale jeune auprès des entreprises de transport.

2008 sera de ce fait l’année du recrutement. Les syndicalistes sillonneront le pays régulièrement durant toute l’année afin de rencontrer à son poste de travail le personnel des entreprises de transport et tenteront de nouer un contact solidaire. Au même titre, le Syndicat veut également consolider sa présence dans les régions en renforçant les secrétariats régionaux.

L’actualité du travail syndical est surtout marquée actuellement par les négociations salariales. Les premiers accords réalisés avec des entreprises de transport privées sont de l’ordre de 2% et parfois plus élevés. Les négociations avec les CFF viennent juste de débuter. La plus grande préoccupation du SEV réside dans la situation des caisses de pensions CFF et Ascoop. La position du Conseil fédéral reste obscure malgré le fait que l’entreprise et le personnel aient depuis longtemps apporté leur contribution à l’assainissement. Et le succès remporté par l’UDC lors des dernières votations ne vient sûrement pas faciliter la chose. Ce parti se positionne clairement contre tout subside de la Confédération aux caisses de pensions. Le SEV exhorte de ce fait les entreprises et l’Union des transports publics à unir ses forces pour tirer ensemble à la même corde.

Enfin, le comité fédératif a élu sept secrétaires syndicaux-cales, actifs depuis au moins deux ans au SEV. Peter Peyer, Christian Fankhauser, Regula Bieri, Olivier Barraud, Urs Huber, Angelo Stroppini et Cornelia Hügi-Mäder se sont acquittés avec succès de leur tâche dans leur domaine d’activité et sont de ce fait formellement élus.

Ecrire un commentaire