| Actualité / journal SEV, Climat

Daniela Lehmann répond

Les TP pour l’avenir

© SBB CFF FFS

La Grève pour l’avenir aura lieu le 21 mai 2021. Le SEV soutient la démarche. Quelles en sont les raisons?

Les glaciers fondent, les terrains glissent, les inondations se multiplient et les records de chaleur font les gros titres. Le changement climatique fait partie de notre réalité et la Suisse également est mise sous pression. Il est urgent d’agir!

Chez nous l’ensemble du trafic représente 32% des émissions de gaz à effet de serre. C’est pourquoi dans les années à venir, des réductions sensibles devront avoir lieu entre autres dans le domaine des transports. Les transports publics affichent toutefois de bien meilleurs résultats que le trafic individuel motorisé en ce qui concerne l’empreinte carbone. Le transport public des voyageurs représente 20 % du volume de transport mais n’utilise que 5 % de l’énergie nécessaire. En comparaison avec la voiture, le train a un bilan écologique presque neuf fois meilleur.

Les transports publics constituent une partie de la solution, c’est le message que le SEV veut faire passer en participant à la « Grève pour l’Avenir ». Notre mot d’ordre sera « Les transports publics pour l’Avenir ».

Nous avons besoin de réaliser un changement climatique social et collectif. Le transport durable doit être aussi socialement durable. Selon le SEV, il faut fixer des conditions-cadres pour cela : une protection du climat en tant que partie intégrante du service public ; une transformation socialement supportable ; une coopération au lieu de la concurrence et pas de déshumanisation des transports publics.

Malheureusement, dans les discussions sur l’énergie et le climat, l’évolution du trafic marchandises est souvent occultée. Le SEV considère que ceci est une lacune, et il prévient depuis des années que si l’on veut pouvoir augmenter la part du rail de manière sensible, on ne doit pas se fixer sur une exploitation rentable du transport des marchandises.

 

Daniela Lehmann est coordinatrice de la politique des transports au SEV.
Tu as une question? Ecris-nous à Enable JavaScript to view protected content.

Commentaires

  • Waldy

    Waldy15/04/2021 17:42:08

    Das klappt nur, wenn die Maskenpflicht dem öV nicht auf ewig erhalten bleibt, so wie es angeblich die Mehrheit fordert. Schon heute fahren viele deswegen wieder ausschliesslich Auto.