| Aktuell / kontakt.sev

GAV-Verhandlungen SBB/SBB Cargo im Plenum unterbrochen

Beim Treffen von gestern Mittwoch und heute erklärten der SEV und seine Partner der Verhandlungsgemeinschaft gegenüber der SBB-Delegation, warum deren Forderungen für das Personal nicht akzeptierbar sind. Und die SBB-Delegation, warum sie daran festhält. Darauf kam man überein, die Gespräche im Plenum zu unterbrechen und in einer kleinen Runde auszuloten, unter welchen Voraussetzungen Verhandlungen möglich sind. Der tiefe Graben zwischen den Positionen blieb bestehen.

Der SEV und seine Partner hielten fest, dass der Eintritt in einen seriösen Verhandlungs-
modus nur möglich ist, wenn die SBB-Führung insbesondere darauf verzichtet,

  • den Kündigungsschutz zu schwächen;
  • die Ferienwoche für Mitarbeitende ab Alter 60 zu streichen;
  • die Lohngarantien aufzuheben, die als Gegenleistung zum Lohnsystem ToCo
    ausgehandelt wurden;
  • die Regionalzulagen zu streichen;
  • die Treueprämien zu reduzieren.

Damit hielt sich der SEV an das Verhandlungsmandat seiner GAV-Konferenz. Er wird die Interessen seiner Mitglieder und aller Angestellten von SBB und SBB Cargo weiterhin verteidigen.

Die Arbeitsgruppe, bestehend aus den Verhandlungsspitzen der Gewerkschaften und der SBB, wird sich für weitere Gespräche erneut treffen. Wir halten euch auf dem Laufenden.

Manuel Avallone, Vizepräsident SEV, Leiter der Verhandlungsdelegation

Kommentare

  • Saf

    Saf 29/03/2018 21:21:27

    On espère vraiment qu'on auras pas un article bientôt qui fit que finalement on a accepté certaines exigences des CFF mais on a pu garder cet "avantage " comme beaucoup de choses cédés des dernières années ! Malheureusement beaucoup peut-être ne l'écrivent pas mais ça parle que de ça : manque de confiance et peur que le SEV ne fasse pas le poids et signeront comme d'hab ! J'espère qu'on seras pas déçu et avec un travail pénible, horaires, vie de famille entre parenthèses etc ... Que vous ne cedez pas car sinon quel compensations face à ces sacrifices, on veut un syndicat fort et sûr de soi ! Surtout que finalement on a pas vraiment des avantages ou des cadeaux ! Bon travail.....

  • Martinez Jose Luis

    Martinez Jose Luis 02/04/2018 20:22:13

    En Suisse, on a la paix du travail, ok, mais à un moment donné, il faut affronter les choses, et parfois menacer, ce Mardi 3 Avril, la grève commence chez nos collègues de la SNCF, et pourquoi ? Parce que, on veut leur supprimer des acquis sociaux, obtenus au fil des années, faudra-t-il en arriver au même stade chez nous ? Je pense que les employés CFF, ceux de la base, ceux qui se sacrifient sur le terrain pour que les trains circule normalement, pas ceux au dessus de l'échelon G, qui ne bossent pas les week-ends, les nuits, les jours feriés, assis derrière un bureau, ont déjà assez subi de changements ces derniers temps (rétrogradation échelon, horaires de plus en plus contraignants, chefs qui mettent la pression, etc.), pour que l'on veuille encore, leur imposer une CCT esclavagiste ! C'est vite vu, si les propositions de notre employeur passent, les démissions vont pleuvoir, car pour ma part, si mon salaire baisse drastiquement, j'irais chercher un autre boulot, où je gagnerais peut être un peu moins, mais j'aurais mes week-ends, je ne ferais plus de nuit, etc., bref j'aurais une vie plus paisible, avec un employeur, qui aura de l'estime pour moi, et reconnaitra mon travail !

  • Francisco Rosa

    Francisco Rosa 05/04/2018 12:53:12

    Ceux qui ont peur plient !
    Se plier c'est laisser qu'on nous mettent le pieds sur la tête !
    De quoi avons nous peur?
    Notre SEV je dis bien nôtre SEV doit aussi avoir un salaire au mérite, comme moi !
    Rien lâcher ! Rien signer ! Qu'avons gagner depuis 25 ans? Dites moi , oui une seule et unique chose que nous avons ajouter à notre CCT ?

  • Reymond

    Reymond 06/04/2018 10:42:24

    Faire grève en cas de refus de négociation est un droit ? non ! un devoir !!! Le faire intelligemment est probablement moins facile, mais reste possible. Parce que si le droit de grève est interdit, le droit de diminuer les prestations aussi, Si l'un n'est pas respecté, l'autre non plus !
    A quand un vrai mouvement pour faire comprendre à certains technocrates des hautes sphères que l'humain est la seule vraie valeur et que de le priver de considération est juste débile ? Débile = non rentable à cours et à long terme !!!! Dans toutes les négociations futures incluez le FACTEUR H !!!
    Style de question : Dans vos calculs, comment avez vous inclus le facteur H ? Et laissez leur donner la réponse ! Vous verrez tout de suite si l'incompréhension est l'élément principal !
    S'il ne vous demandent pas ce que c'est, vous saurez que leurs plans sont établis et qu'ils n'ont strictement RIEN à faire des négociations, leur plan est déjà établi avec les concessions qu'ils accorderont ! = on va les Bais@#@ à fond et c'est prévu !
    Battez-vous avec de nouvelles armes ! Et Faites comme les français, en même temps ! Soutien à leur mouvement et renforcement du notre !

Kommentar schreiben