| Communiqués de presse

Le SEV salue la création de l’alliance Xrail dans le trafic marchandises

Collaboration bienvenue mais tardive

Après des années de concurrence acharnée et ruineuse, des grandes entreprises européennes du fret ferroviaire ont conclu aujourd’hui un accord de collaboration. Le SEV, le syndicat du personnel des transports, voit dans cette démarche une bonne base pour des coopérations ultérieures.

Le SEV salue la création de l’alliance Xrail dans le trafic marchandises et la trouve raisonnable. « Ces dernières années, les entreprises ont travaillé les unes contre les autres sans réaliser que la concurrence acharnée à laquelle elles se livraient faisait le jeu du trafic routier » commente le vice-président SEV, Manuel Avallone.

Les chemins de fer doivent unir leurs forces pour pouvoir attirer le plus possible de marchandises sur le rail. La ponctualité, la fiabilité et la sécurité sont les points cruciaux. Si elles sont garanties, les clients sont aussi prêts à faire des concessions sur les prix car les incertitudes liées à la route sont dans ce cas prises en compte dans les calculs.

Il s’agit d’abord de l’alliance concernant le trafic par wagons isolés. Le SEV invite les entreprises ferroviaires à ne pas oublier les intérêts communs qui existent également pour le trafic lucratif des trains complets et du transport combiné. En raison de la stratégie concurrentielle des dernières années, les prix ont certes été compressés mais la part modale du rail n’a pas été augmentée.

Pour Philipp Hadorn, secrétaire syndical SEV responsable de Cargo, « si les forces mises en commun permettent d’attirer plus de marchandises sur le rail, cela entraînera une meilleure rentabilité pour les chemins de fer, ce qui, à son tour, garantira et créera des places de travail ». Tout est dans l’intérêt des Etats qui sont toujours propriétaires des entreprises et de l’infrastructure.

Ecrire un commentaire