| Communiqués de presse

Le Comité fédératif SEV rejette de justesse la fusion avec Syndicom

Les délégués veulent une réforme interne

Réuni en séance ordinaire aujourd’hui, au Centre de congrès Egghölzli à Berne, le Comité fédératif SEV a consacré une matinée à la discussion du projet de fusion avec le Syndicat de la communication (Syndicom). Ce projet a été élaboré depuis plusieurs mois par des groupes de travail paritaires réunissant des militants des deux syndicats. Lors de sa séance de mars dernier, la direction du SEV avait préavisé négativement ce projet de fusion, par de 8 voix contre 7. La discussion du Comité fédératif a confirmé que les avis étaient partagés au sein du SEV : au vote, 16 délégués se sont prononcés contre le projet, alors que 15 l’acceptaient et qu’une abstention était recensée.

Les opposants ont mis en cause le rythme trop rapide de la discussion ainsi que la crainte d’une perte d’identité dans une structure plus grande et moins démocratique. Les partisans de cette fusion ont pour leur part soulevé le risque d’isolement du SEV et la nécessité de regrouper les forces syndicales pour mieux lutter contre les libéralisations en cours.

Au terme de la discussion, le Comité fédératif a constaté qu’au stade actuel de la discussion, il ne serait pas raisonnable de proposer un vote sur ce sujet lors du prochain congrès du SEV, qui aura lieu le 15 mai. En effet, une éventuelle décision de fusion devrait obtenir une majorité des 2/3 pour entrer en force. Il apparaît que le SEV est aujourd’hui trop divisé sur ce sujet pour pouvoir trancher cette question.

Les membres du Comité fédératif ont cependant exprimé leur volonté de poursuivre la discussion sur l’avenir du SEV et sur les réformes à apporter au fonctionnement actuel du syndicat. Ils ont décidé à l’unanimité de transmettre au congrès une proposition chargeant la direction du syndicat d’élaborer des propositions en ce sens d’ici au prochain congrès, qui aura lieu au printemps 2009. En ce sens, on peut dire que la discussion sur les nécessaires réformes ä apporter au fonctionnement actuel du syndicat va se poursuivre.

Ruedi Hediger nominé pour la succession

Le Comité fédératif a encore recommandé au congrès la candidature de Ruedi Hediger au poste d’administrateur SEV en remplacement d’Erwin Kläy. Ce dernier s’en ira à la retraite le 1 er juillet après 17 années de bons et loyaux services. Durant l’ère Kläy, le SEV s’est assuré une assise financière solide pour l’avenir et a obtenu un bon résultat pour l’année 2006.

Ecrire un commentaire