| Actualité / journal SEV

branche navigation

«Le capitaine doit être bien entouré»

Le comité de la branche Navigation: Roger Maurer, Martin Schild, Barbara Schraner et Patrick Clot.

Quelque 40 personnes ont rallié le lac des Quatre-Cantons à Lucerne le 22 janvier pour la journée de la Navigation. L’occasion pour les participant-e-s de découvrir les réalités des autres lacs pour mieux défendre les conditions de travail lors de négociations au sein de leur entreprise.

Lorsque des capitaines sont attaqués en justice parce qu’ils donnent des coups de sirène, quel est le rôle de l’enteprise et celui du syndicat? Nous avons déjà traité de cette question l’an dernier suite aux plaintes que des capitaines du Lac de Zurich ont dû affronter. Barbara Schraner est revenue sur cette mésaventure: «Un voisin du port de Stäfa a réclamé auprès de l’Office fédéral des transports. L’OFT lui a répondu que les sirènes étaient réglementaires.» Malgré cela, le quérulent a d’abord saisi la justice en 2018 contre trois capitaines avant d’être débouté. En 2019, d’autres plaintes sont déposées contre cinq capitaines cette fois. La justice maintient la ligne. Le SEV a défendu une position claire dans ce dossier, estimant qu’il en allait de la responsabilité de l’entreprise d’offrir une assistance judiciaire aux employés attaqués car elle a un devoir de protection du personnel. Avec succès. Ce sujet a intéressé le plénum. D’aucuns ont rappelé qu’un capitaine peut être poursuivi s’il n’a pas actionné la sirène pour prévenir un accident.

Autre sujet parlant: la situation des anciens grévistes du Lac Majeur. «La situation est spéciale, a expliqué Angelo Stroppini, secrétaire syndical. Nous avons une CCT auprès de la SNL pour ceux qui naviguent sur le Lac Majeur. Elle est valable jusqu’à fin 2021. Les employés de la SNL du Lac de Lugano n’ont par contre pas de CCT et notre présence y est faible. Entrer en contact avec les employés de Lugano est très difficile.» Le matelot Gianluca Carini a rappelé que «des 34 grévistes du Lac Majeur, nous sommes encore 14 et nous essayons de conserver cette unité aussi en expliquant l’importance du syndicat aux nouveaux employés. Il n’y a qu’unis que nous pouvons êtres forts comme on l’a été.»

Le président central VPT a rebondi sur cette union: «Dans cette branche, on sent une forte solidarité, de la camaraderie. Le capitaine commande mais il ne peut rien s’il n’est pas bien entouré. La VPT c’est comme un bateau. J’en suis le capitaine mais je ne peux rien faire si j’ai pas une commission, un comité, des membres qui me soutiennent. Je vous remercie pour votre engagement et le temps que vous donnez pour le syndicat.»

Parmi les autres thèmes, notons la problématique des sous-effectifs, l’absence de CCT pour les employés naviguant sur le lac de Constance, le nombre de jours de congé et de repos durant la saison haute et les résultats salariaux. Autant d’échanges qui ont permis à chaque section de comparer ses conditions de travail avec celles des autres syndiqué-e-s de la branche, même si comparaison n’est pas raison. Ces échanges permettent de négocier des améliorations.

Recrutement

Le responsable du recrutement de la VPT, René Schnegg, a félicité les sections. «Si le nombre de membres de la VPT est légèrement en baisse, les actifs sont en augmentation. C’est la preuve de la bonne santé et de l’activité des sections!» Pour aller dans le même sens, le vice-président SEV Christian Fankhauser a évoqué la force collective comme outil fondamental, à l’instar du résultat obtenu à la SOB (voir page 8).

En 2020, la VPT maintient son soutien financier aux sections qui recrutent. «Plus les actions sont ciblées, plus elles portent leurs fruits», a souligné René Schnegg. Et la Navigation dans tout ça? «27 nouveaux membres entre 2018 et 2019, un chiffre qui progresse depuis trois ans», s’est réjoui Gilbert D’Alessandro.

Nouveau site internet

Martin Ritschard a présenté la nouvelle page internet de la VPT, dont le design est semblable à celui du SEV. Le site présente des contenus spécifiques à la sous-fédération.

De son côté, Christian Fankhauser a appelé à glisser un double oui dans les urnes le 9 février (voir ci-dessus et en page 5). Parmi les moments-clés de 2020, il a appelé à participer à la récolte des signatures pour la 13e rente AVS, que l’USS va lancer début mars. «En Suisse, on a dit non aux 5 semaines de vacances et au salaire minimum! Inversons cette tendance et améliorons les conditions de vie des retraité-e-s.» La manif pour le climat du 15 mai et celle de l’USS de septembre sont d’autres jalons cruciaux.

Enfin, le comité de la Navigation a été réélu: Barbara Schraner de la ZSG, Patrick Clot (CGN) et Roger Maurer (SGV) ont été rejoints pour la période 2021-2024 par Martin Schild, 40 ans, électricien et batelier au BLS. Il a été élu membre suppléant du comité.

Vivian Bologna

Enable JavaScript to view protected content.

Inscris-toi!

Voici les autres journées de branche de la VPT:

  • Branche Bus le 19 février, dès 10h. Inscriptions jusqu’au 12.2.
  • Branche Rail et touristique, le 3 mars. Inscriptions jusqu’au 23.2.
  • Branche retraités, le 11 mars 10h à Olten. Délai d’inscription 24.2. sur le site de la VPT vpt-online.ch ou auprès d’Eric Russi, Sonnenweg 9, 6490 Andermatt, 079 330 84 38, Enable JavaScript to view protected content., ou auprès de Vincent Brodard 079 633 26 54, Enable JavaScript to view protected content..

Plus d’informations et inscription sur le site vpt-online.ch

Ecrire un commentaire