| Actualité / journal SEV

Transports publics fribourgeois

Fusion des sections SEV-TPF lancée

L’assemblée SEV-TPF du 23 novembre dernier à Fribourg a été suivie par plus de 80 personnes. Cette belle présence s’explique à la fois parce qu’il s’agissait d’une assemblée commune aux trois sections mais aussi parce qu’un des thèmes principaux de la soirée concernait la présentation d’un projet de fusion des sections.

Relative insécurité

Après une présentation des présidents de la situation dans les trois secteurs, la question de la réorganisation à Givisiez a été abordée.

Les Transports publics fribourgeois (TPF) vont en effet regrouper dès 2019 la maintenance et l’exploitation dans un immense centre unique (cf. contact.sev, No 8/2018).

Cette réorganisation de l’entreprise implique également une réorganisation du travail qui ne va pas sans inquiétudes. Les chauffeurs ont posé leurs revendications face à la relative insécurité de cette période de transition.

Cette réorganisation des TPF oblige le syndicat à une réflexion pour avoir un fonctionnement plus efficace. En effet, la refonte des secteurs bus régional et urbain dans la ville de Fribourg et son agglomération risque d’être un facteur de division interne.

Mandat aux 3 présidents

Suite à une discussion nourrie, le mandat a été donné par l’assemblée aux trois présidents de section pour réfléchir à un modèle de fonctionnement de la nouvelle section syndicale. A eux de trouver les modalités d’un contrat de fusion, notamment concernant la mise en commun des finances, l’unification de la cotisation de section et l’organisation du comité.

Transparence de mise

Si des doutes ont été émis par quelques personnes dans la salle, toutes les garanties ont été données sur la transparence qui sera de mise tout au long du processus. Chaque section conserve la possibilité, au final, de refuser de fusionner avec les deux autres.

L’assemblée a aussi accepté un calendrier pour les prochains mois. Le cartel qui regroupe les trois sections prépare un projet et prend contact avec les instances impliquées. Les assemblées de printemps des sections décideront de la validité du projet.

Les assemblées se prononceront sur la dissolution de leur section et une assemblée de fusion sera organisée. Si tous les feux sont au vert, la nouvelle section verra le jour le 1er juillet 2019.

Yves Sancey
Enable JavaScript to view protected content.

Ecrire un commentaire