| Actualité / journal SEV

CFF Infra: 200 emplois biffés?

Les entreprises externes qui s’occupent des voies pour les CFF vont gagner en puissance. D’ici 2025, elles vont continuer à s’occuper de la moitié de ces travaux, mais elles assumeront l’entière responsabilité de leur exécution contre 6% actuellement.

Selon les CFF, aucun poste de travail ne devrait être supprimé et le volume de travail va rester le même. Le SEV craint lui la perte de 200 postes de travail. Les CFF espèrent davantage d’innovations et donc une «utilisation plus efficace de l’argent des contribuables». Le SEV craint que le privé ne s’empare de projets lucratifs de grande envergure et que les «chantiers difficiles» restent aux mains des CFF, souligne Urs Huber, secrétaire syndical en charge du dossier au SEV. Il craint encore un transfert de compétences, qui seraient perdues pour les CFF.

Le SEV exige une rencontre immédiate avec la direction de CFF Infra.

ats-vbo

Commentaires

  • Pierre Blattner

    Pierre Blattner 11/10/2018 08:26:46

    Ils n'apprennent décidément jamais rien. Combien externalisation n'a-t-on pas fait ces dernière décennies. A chaque fois on a fait marche arrière quelques temps plus tard parce que l'on c'est rendu compte que l'on perdait les connaissances et la main mise sur les choses essentielles pour la direction d'une entreprise! Mais dans le cas particulier l'homme partant bientôt à la retraite doit se créer une statut!

  • Steffen Miersch

    Steffen Miersch 11/10/2018 17:25:43

    Man braucht doch nur nach Deutschland schauen,was das ausgründen von wichtigen Bereichen und die massenhafte Vergabe von Aufträgen an Private über Jahr gebracht hatte,Da hoffte man auch auf schnelle kurzfristige schnelle Einsparungen. Und wie sieht das Bahnnetz jetzt aus in Deutschland ,abgewirtschaftet und nicht rentabel. Das Fachpersonal unterbesetzt und meist überaltert ,kaum Nachwuchs. Der letzte Brandbrief eines Führungsangestellten der Deutschen Bahn zeigte dies deutlich. Ist das der Weg den die SBB gehen möchte.

Ecrire un commentaire