| Actualité / journal SEV

Angle Droit

Bien planifier sa retraite

A chaque automne les feuilles tombent et les taux de conversion des caisses de pensions font de même. Vient pour chacun-e le moment d’entamer l’automne de sa vie et tous aimeraient pouvoir profiter de cette nouvelle tranche de vie en se faisant plaisir, en jouissant d’une bonne santé et avec une rente permettant de vivre dignement. Parfois on n’a pas vraiment le choix mais surtout, il s’agit de trouver la bonne manière.

Plusieurs chemins et possibilités mènent à la retraite :

Un départ à la retraite ordinaire lorsque l’on arrive à l’âge requis (actuellement 64 ans pour les femmes et 65 ans pour les hommes) se fait relativement simplement. Une rente de la caisse de pensions est versée avec la rente AVS sur douze mois. Le montant de la rente de la caisse de pensions varie selon le capital-vieillesse et dépend donc des versements effectués durant la période active. Chaque assuré-e peut influencer le montant de sa rente en versant volontairement des montants supplémentaires dans son capital-vieillesse. Les formalités à respecter dépendent des règlements des diverses caisses de pensions.

Départ à la retraite anticipée

Dès l’âge de 58 ans, il est possible de partir à la retraite anticipée. Dans un tel cas, la personne reçoit une rente de la caisse de pensions ainsi qu’une rente-pont. Dès que la personne arrive à l’âge de la retraite, la rente-pont est remplacée par la rente AVS. Plus la personne est jeune au moment où elle décide de prendre sa retraite et plus, au moment de la retraite ordinaire, la déduction à vie pour rembourser la rente-pont est élevée. Si la rente est aussi plus basse, c’est parce qu’un taux de conversion plus bas est appliqué. Le taux de conversion maximum, celui dont on entend souvent parler dans la presse, s’applique seulement à l’âge de la retraite ordinaire.

Le montant du remboursement de la rente-pont dépend de l’épargne déposée dans un compte « rente-pont » ou « retraite anticipée » prévu à cet effet. Il est ainsi possible de financer complètement la rente-pont et d’éviter un remboursement. C’est le règlement de la caisse de pensions qui fait foi pour cela. Ici aussi, le montant de la rente peut être influencé positivement par un versement dans l’avoir de vieillesse.

Retraite avec modèles de retraite

Selon l’employeur, la branche ou la caisse de pensions, il peut y avoir des modèles spéciaux de retraite anticipée (par exemple dans la construction ou aux CFF). Il est également possible de travailler plus longtemps et de repousser le début du versement des rentes. Les divers règlements des caisses de pensions font foi en la matière. En règle générale, de tels modèles sont meilleurs qu’un départ à la retraite anticipée sans versement complémentaire dans la caisse de pensions, mais ils sont moins avantageux qu’un départ à la retraite ordinaire.

Licenciement 58+

Il n’est pas rare que des collaborateurs âgés soient licenciés. S’il ne leur est pas possible de trouver un nouveau poste jusqu’à l’âge ordinaire de la retraite, ils ne recevront pas de rente de la caisse de pensions. Pour avoir une rente d’une caisse de pensions il faut être au bénéfice d’un contrat de travail. Exception à cette règle est faite dans les caisses de pensions où les personnes de plus de 58 ans qui sont licenciées sont autorisées à conserver leur avoir. En règle générale, dans de tels cas, il n’y a plus de capital vieillesse accumulé mais une rente vieillesse est au moins versée.

Pour tous les autres cas, cela vaut la peine de faire un versement dans une fondation collective (par exemple l’Institution supplétive LPP). Dès la 58e année, il y a naturellement toujours une possibilité de partir à la retraite volontairement. Mais là aussi, il faut étudier chaque cas séparément.

Facteurs importants

Les divorces et les retraits de capital ont des répercussions sur l’avoir de vieillesse et occasionnent des rentes plus petites. Les pertes sur le capital découlant de divorces peuvent être compensées. Les possibilités de rachats et de remboursements figurent dans les règlements des caisses de pensions. Les retraits sur le capital peuvent avoir des conséquences après le départ à la retraite. Si des prestations complémentaires devaient s’avérer nécessaires, il est possible que celles-ci soient refusées en raison d’un retrait sur le capital.

Les rentes sont donc très flexibles. Il est recommandé de bien faire ses calculs dans tous les cas afin de trouver le modèle le plus adapté à chaque situation. Et il faut établir un budget précis des frais de ménage avant de prendre une décision. Si le montant de la rente est tout juste suffisant pour vivre, il vaut mieux réfléchir encore une fois à la date de départ en retraite.

Les services sociaux, Pro Senectute et le team d’assistance judiciaire du SEV peuvent apporter leur aide.

Service de protection juridique

Ecrire un commentaire