| Actualité / journal SEV

Journée VPT Pensionné-e-s

Coupes inacceptables dans les PC

La majorité parlementaire veut réaliser des coupes massives au niveau des prestations complémentaires (PC).

Quelque 70 retraité-e-s ont pris part à l’assemblée.

Les PC étaient pleinement d’actualité lors de la journée de branche des pensionnés de la VPT le 15 mars dernier à Olten puisque ce même jour, le Conseil national traitait de la réforme des PC et augmentait encore les mesures proposées par le Conseil des Etats, passant de 352 à 700 millions d’économies (voir ci-contre)

« Il serait particulièrement important d’avoir des aides au loyer plus élevées car depuis la dernière adaptation en 2001, les loyers ont augmenté en moyenne de 24 % » a expliqué le secrétaire central de l’USS Reto Wyss. Le Conseil national prévoit de les augmenter un minimum dans les villes (de 1100 à 1200 francs pour les personnes seules) mais pas dans les campagnes. De plus, les cantons pourront les abaisser de 10 %.

Seul point positif de la réforme: à partir de 58 ans, une personne qui perd son poste de travail aura le droit de rester dans sa caisse de pensions et de recevoir une rente. Une telle précaution était déjà incluse dans le projet de « Prévoyance vieillesse 2020 » rejeté en septembre. Ceci avait été combattu par la droite parce que les personnes dans le besoin pouvaient justement demander des prestations complémentaires. « Et maintenant ces mêmes personnes procèdent à des coupes massives au niveau des PC » a poursuivi Reto Wyss. Si le Conseil des Etats ne corrige pas la réforme, surtout en ce qui concerne les aides au loyer, le bilan sera négatif à un point tel qu’il faudra saisir le référendum.

Reto Wyss vom SGB.

Les participants à la journée ont confirmé qu’aujourd’hui, environ un quart des pensionnés de la VPT sont dépendants des PC, et ce quota risquera bien d’augmenter à l’avenir si les rentes baissent. « La réduction des PC équivaut à une baisse directe du niveau de vie et c’est pourquoi elle doit être limitée absolument. Ou sinon il faudra la combattre par un référendum ! »

Une enquête réalisée auprès des personnes présentes sur les prestations offertes par leur ancien employeur sous forme de cartes FVP, d’invitations ou de contributions à des excursions, de repas annuels etc. a montré quelques différences entre les entreprises mais aussi que des économies ont été réalisées durant les dernières années à cet endroit également, alors que les salaires des managers n’ont pas cessé d’augmenter. « Nous tous au SEV, les actifs comme les pensionnés, nous allons tout entreprendre pour que ces prestations ne baissent plus mais qu’au contraire, elles augmentent », a affirmé le président central VPT Gilbert D’Alessandro.

Auf Felix Murk (links) folgt im Branchenvorstand Eric Russi.

Dans le comité de la branche des pensionnés, Eric Russi (VPT Matterhorn Gotthard) a été élu pour succéder à Felix Murk (VPT RhB) à fin 2018.

Le président SEV Giorgio Tuti a expliqué pourquoi une réattribution de la concession pour le trafic grandes lignes serait fatale pour les conditions de travail et les transports publics: fini la coopération, au lieu de cela une concurrence se ferait au détriment du personnel et de la qualité et cela ouvrirait les portes à des colosses comme la DB.

La branche des pensionné-e-s de la VPT se réunira de nouveau le 13 mars 2019 à Olten (et non pas le 14 mars comme cela a été annoncé sur place).

Markus Fischer

Les économies votées par le National

Les PC doivent être remboursées après le décès s’il y a encore de la fortune à disposition. (= 230 mio.)

Celles et ceux qui ont plus de 100 000 francs de fortune (sans tenir compte du logement propre) n’ont plus droit aux PC. Pour les couples la limite est de 200 000 francs. (= 130 mio.)

Les franchises baissent pour les personnes seules de 37500 à 25000 francs et pour les couples, de 60 000 à 40 000 francs. Si ces limites sont dépassées, une part du montant peut être considérée comme revenu, dans une mesure pouvant aller de 1/15 à 1/5. En cas de propriété du logement, la franchise reste fixée à 112 500. (= 120 mio.)

Les PC minimum ne se montent plus qu’à 60 % des primes moyennes de caisse maladie. Jusqu’ici, la plupart des cantons prenaient en charge les primes moyennes. (= 114 mio.)

Seuls celles et ceux qui ont cotisé au minimum 10 ans à l’AVS reçoivent les PC. (= 90 mio.)

Pour le calcul des PC, le revenu complet de l’époux ou de l’épouse est pris en compte, jusqu’ici étaient pris en compte les deux-tiers seulement. (= 50 mio.)

Avec d’autres réductions, on arrive au total de 700 millions de francs.

Fi

Commentaires

  • Roland Weideli

    Roland Weideli 08/04/2018 10:36:55

    Dass sich unser Parlament nicht in Grund und Boden schämt, da werden 2 Milliarden vom Gewinn noch versteckt, aber den Ärmsten (EL-Bezüger) werden die Leistungen gekürzt. Da gäbe es nur eines: Buh buh buh, wenn man könnte, die Ja-Sager-Parlamentarier sofort abwählen und deren Entschädigungen massiv kürzen!

Ecrire un commentaire