| Communiqués de presse

SEV-GATA fait part de ses attentes à la nouvelle direction de Swiss

Swiss doit retrouver le sens du dialogue „à la suisse“

Le changement intervenu à la tête de la compagnie Swiss doit signifier un renouveau du dialogue de partenariat social. C’est ce qu’exige le syndicat SEV-GATA dans le contexte des changements annoncés dans l’organisation interne de la maison mère Lufthansa. La contribution déterminante de Swiss au succès du Groupe doit être reconnue et son personnel récompensé en conséquence.

«Nous sommes prêts à discuter avec le nouveau  Chef de Swiss » relève Philipp Hadorn, président du syndicat SEV-GATA et secrétaire SEV. Quant à son expérience imprégnée de la culture allemande, il ajoute : «le partenariat social en Suisse doit jouer selon nos règles locales.» Il faut améliorer nos relations de partenariat, afin qu’il soit considéré comme un plus pour les deux parties.

«Il faut prendre très au sérieux le mécontentement du personnel au sol, qui s’est manifesté dans le sondage de satisfaction. Les mesures adéquates doivent être négociées avec nous.», rajoute Philipp Hadorn. Enfin, ces améliorations devront être concrétisées.

Hadorn se montre cependant inquiet de voir que la réorganisation du Groupe se fasse au détriment du secteur suisse : «Swiss contribue fortement au succès du Groupe; nous attendons que cela soit reconnu à la centrale et que les conditions de travail en récoltent les fruits.» Des expériences passées ont en effet montré que les réorganisations menées dans le Groupe ont eu des conséquences douloureuses en Suisse. «Sans une implication concrète du syndicat, ces projets n’aboutiront pas», avertit Hadorn. Il est en outre indispensable de prévoir les ressources en personnel nécessaires pour affronter les futurs défis.

En prévision de la disparition de la Fondation Swiss Aviation en octobre prochain, Philipp Hadorn, également Conseiller national soleurois, demande : «Suite à ma motion, le Conseil fédéral reconnaît la nécessité de poursuivre le monitoring de l’aviation suisse et l’intégration de la Suisse dans le marché international de l’aviation. Il faut maintenant que la preuve concrète soit apportée, dans l’intérêt des places de travail.» La compagnie Swiss est née sur les cendres de Swissair, grâce à l’engagement de quelque 2 milliards d’argent public.

 GATA: SEV Aviation (Groundstaff Aviation Technics and Administration) est le secteur aviation du SEV, le syndicat du personnel des transports.

Ecrire un commentaire