| Communiqués de presse

Satisfaction du personnel CFF : pas le moment de se relâcher

Personnel satisfait seulement avec un bon partenariat social

La satisfaction du personnel a de nouveau augmenté aux CFF. Le Syndicat du personnel des transports s’en réjouit car la satisfaction sur la place de travail est aussi l'expression de bonnes conditions de travail. Ceci est le résultat d'un partenariat social à succès. Mais les CFF ne doivent pas s'endormir sur leurs lauriers.

Pendant quatre ans, on a pu s'inquiéter d'une satisfaction du personnel particulièrement mauvaise aux CFF. Ces dernières années, les résultats se sont améliorés et aujourd'hui, ils sont au moins au niveau de ce que l'on voit d'habitude dans la branche. Pour le Syndicat du personnel des transports SEV, une telle évolution n'est pas inattendue: «Grâce à des échanges intensifs entre l'entreprise et le syndicat, les relations ont pu être sensiblement stabilisées parce que la direction des CFF prend aujourd'hui au sérieux nos interventions», déclare le vice-président responsable du dossier CFF, Manuel Avallone.

Les très mauvais résultats obtenus par les deux niveaux les plus élevés de la direction sautent aux yeux. Apparemment, ces personnes n'ont toujours pas réussi à obtenir la confiance du personnel de la base. Les chiffres dans la division Infrastructure ne sont pas étonnants, la pression étant due aux lacunes organisationnelles qui sévissent là-bas et qui font régner l'insécurité en permanence. La stabilité et la fiabilité manquent. A CFF Cargo, l'ambiance s'est sensiblement améliorée, ce qui démontre que le succès économique joue aussi un rôle parmi le personnel. Mais ce succès a été chèrement acquis: des milliers de postes de travail ont été supprimés afin de pouvoir sortir des chiffres rouges.

Pour l'avenir, les CFF ne peuvent pas se contenter de ces résultats. «C’est la bonne direction mais il s'agit maintenant de consolider ce qui a été obtenu» souligne Manuel Avallone, et d'ajouter: «la nouvelle convention collective de travail est aussi le signe d'un partenariat social intact; nous sommes prêts à continuer dans ce sens.»

Ecrire un commentaire