| Actualité / journal SEV, Série CCT

Série CCT : Les conventions collectives dans les ETC

D’abord nul, le nombre de CCT explose

Mobilisation aux TL, dans le cadre de difficiles négociations CCT en 2015.

La CCT CFF sert de modèle à toutes les autres conventions collectives conclues dans le champ d’organisation du SEV. Au début, il n’y avait aucune CCT dans les transports publics mais après 20 ans, notre domaine voit partout des CCT qui bourgeonnent et fleurissent. Actuellement, le SEV en a conclues plus de 70.

Au tout début des réflexions sur les conventions collectives de travail dans le domaine des transports publics, le SEV avait un objectif bien précis : avoir une CCT uniformisée. Les choses ont évolué différemment, avant tout parce que nous nous sommes rendu compte qu’il n’était finalement pas si compliqué de négocier une convention d’entreprise avec chaque employeur. Ce sont donc quelque 70 CCT qui ont été entretemps signées entre le SEV et les entreprises de transport.

Une des échéances importantes fut la conclusion de la CCT TPF en 2003, suite à une fusion de plusieurs trains et bus régionaux. Le contenu a été qualifié d’exemplaire par le SEV. La CCT TPF est ainsi devenue le modèle à suivre pour les autres CCT.

En 2004, c’est la CCT d’entreprise avec le RhB qui a pu être mise sous toit et en 2005, celle avec la deuxième plus grande entreprise de transport dans le système suisse, BLS. Lentement des standards ont pu être déterminés, qui ont pu être appliqués à grande échelle. Citons en particulier la semaine de 41 heures et les 5 semaines de vacances pour tous.

Une seule CCT de branche a pu être conclue au niveau national allant dans le sens de notre volontée première : les chemins de fer à voie normale se sont mis d’accord en 2008 sur une CCT cadre pour le transport régional des voyageurs.

Peter Moor
Enable JavaScript to view protected content.

Les 20 ans de la convention collective de travail CFF – une série du Journal SEV

Aviation et remontées mécaniques, ces cas spéciaux

En 2000, au sein de l’ancienne Crossair, l’association de personnel ‹Groundstaff Aviation Technics and Administration› est née pour la défense du personnel au sol. Cette organisation a recherché le soutien du SEV et ceci a engendré la section SEV-GATA. En particulier avec Swiss et Swissport, des conventions collectives de travail ont pu être conclues, parfois dans des conditions difficiles. En 2017, l’association de personnel Push a rejoint SEV-GATA.

Depuis longtemps, quelques travailleurs des remontées mécaniques étaient affiliés au SEV. Les conditions de travail sont considérées dans cette branche comme hautement problématiques. Elles dépendent des saisons et de la météo de manière extrême. Le besoin s’est donc fait ressentir de conclure des accords avec le personnel pour définir les temps de travail fluctuants et le plus simple a été de conclure une CCT. Finalement, il n’a été possible de conclure une CCT cadre qu’avec l’association d’employeurs des Remontées Mécaniques Bernoises.

Ecrire un commentaire