| Actualité / journal SEV

Giorgio Tuti répond

L’AVS, pilier de l’égalité

La NZZ a dévoilé début août une alliance UDC, PLR, Verts libéraux, PDC pour réformer l’AVS. L’USS a tiré à boulets rouges. Pourquoi?

Aujourd’hui, les rentes des femmes sont déjà nettement inférieures à celles des hommes. Cela n’a pas empêché les partis de droite de préparer une réforme qui constitue un démantèlement de l’AVS sur le dos des femmes. Ce pacte est une insulte. Une année après la Grève des femmes, leurs rentes sont encore nettement inférieures à celles des hommes.

Les parcours de vie des femmes se caractérisent par des interruptions de l’activité professionnelle, davantage de travail à temps partiel et des salaires inférieurs à ceux des hommes. L’égalité en matière de rentes ne sera possible qu’à travers le renforcement de l’AVS, pas en suivant la fausse piste d’un projet de démantèlement. Nous nous opposerons à toute dégradation de l’AVS.

Le renforcement du premier pilier est fondamental pour éliminer le retard pris par les rentes des femmes et pour lutter contre la baisse du pouvoir d’achat. Les rentes de l’AVS sont aujourd’hui déjà trop basses et celles du 2e pilier s’effondrent. Pendant ce temps, les loyers et les primes des caisses-maladie augmentent. Il reste toujours moins pour vivre. C’est pourquoi une réduction des rentes, qui serait la conséquence des plans dressés par la droite, est une approche totalement inimaginable.

Pour répondre aux problème des rentes trop faibles des femmes, les mesurettes proposées par le Conseil fédéral étaient déjà scandaleusement insuffisantes.

La meilleure solution contre les faibles rentes est l’initiative pour une 13e rente AVS. Pendant plus de deux mois, la récolte de signatures a été stoppée en raison du coronavirus, mais maintenant nous pouvons à nouveau nous engager. Tu peux la signer sur sev-online.ch.

Commentaires

  • Escher Gilbert

    Escher Gilbert27/08/2020 09:21:30

    SEV parti politique ou représentant, timoré, du personnel des transports ?

Ecrire un commentaire