| Actualité / journal SEV

Enquête de motivation du personnel 2019

CFF : La confiance a encore baissé

© SBB CFF FFS

Sans surprise, la confiance envers la direction du groupe a encore baissé à 46 points (-1 point). Heureusement pour la qualité de l’exploitation, la motivation du personnel est restée stable et elle sera nécessaire pour affronter les défis à venir.

L’enquête de motivation auprès du personnel 2019 s’est déroulée du 30 septembre au 18 octobre. La participation a progressé de 2% et atteint 72%. Les résultats révèlent une image globale stable au niveau des CFF. Les résultats sont fortement contrastés d’une unité ou d’une équipe à l’autre.

La motivation du personnel, qui est l’un des neuf objectifs du groupe, est restée stable à 73 points. Elle inclut la fidélité à l’entreprise, l’engagement pour les CFF, la satisfaction au travail et la contribution personnelle à l’atteinte des objectifs de l’entreprise. La satisfaction du personnel s’établit à 66 points, comme en 2018. Élément de la satisfaction au travail, ce chiffre est celui que nous communiquons à la Confédération.

L’engagement personnel (82 points, stable), la satisfaction au travail (76 points, +1) et la contribution à l’atteinte des objectifs du groupe (78 points, stable) ont obtenu une note particulièrement élevée. La marge de manœuvre est  otée à 73 points (+2).

Les supérieurs hiérarchiques directs ont été bien évalués: la confiance placée en eux a connu une légère progression (79 points, +1). Les collaboratrices et collaborateurs confirment qu’ils se sentent traités de façon équitable par leur hiérarchie (83 points, +1) et que leurs chefs communiquent de façon ouverte et franche (80 points, +1).

La confiance envers la Direction du groupe reste à un bas niveau (46 points, -1); l’évaluation par les cadres apparaît meilleure que l’évaluation par les collaboratrices et collaborateurs. En matière de changement, les valeurs s’avèrent également critiques: la compréhension des changements aux CFF est notée à 56 points (-2) et l’affirmation disant que le collaborateur accepte bien les changements aux CFF atteint 61 points (-1). 

L’énergie organisationnelle a augmenté de 1 point et se monte à 64 points. Elle se compose de l’énergie productive (67 points, +2), de l’inertie résignée (33 points, -1), de l’énergie confortable (66 points, stable) et de l’énergie corrosive (44 points, stable).

Ecrire un commentaire