| Actualité / journal SEV

Officine : « On veut avoir notre mot à dire »

Les mois qui viennent seront décisifs pour l’avenir des Officine de Bellinzone. La décision des CFF sur la localisation du nouvel établissement ne tombera qu’en fin d’année et non en juin comme prévu.

Le 30 avril, la plate-forme Officine s’est réunie. Les CFF et le Canton ont réaffirmé leurs intentions initiales. Le personnel a martelé ce qui est contenu dans la résolution votée à l’unanimité des travailleurs présents lors de l’assemblée du 20 avril. Les représentants du personnel veulent participer activement à la suite et pas seulement être informés par la commune, le canton et les CFF. En outre, la communication des CFF dans ce dossier a suscité l’émoi puisque l’alternative aux 200-230 emplois, ce serait le... néant. Des affirmations qui mettent de l’huile sur le feu dans un climat déjà tendu et les craintes de pertes d’emploi liés à des volumes de travail déjà insuffisants.

Le 5 mai, quelque 200 personnes, employés, sympathisants et les autorités se sont retrouvées pour fêter les 10 ans de la grève des Officine dans l’historique «Pittureria». L’inquiétude est grande pour la période 2023–2027.

Récemment a aussi été annoncée l’arrivée de Fancesco Giampà en tant que nouveau directeur des Officine de Bellinzone. Il succède à Felix Hauri, qui part à la retraite cet automne. Giampà, 37 ans, a grandi au Tessin. Il travaille aux Officine depuis 2010. Depuis 2016, il est responsable de la Minifactory Locomotive et est membre de la direction.

Ecrire un commentaire