| Actualité / journal SEV

Comité SEV

Y aura du boulot en 2016!

Les thèmes et points forts de l’année prochaine ont été adoptés par le comité.

Tout en-haut de liste figurent bien sûr les tâches syndicales, qui sont bien évidemment les plus nombreuses. Le SEV veut entre autres suivre attentivement la révision de la loi sur la durée du travail qui sera en discussion aux Chambres fédérales et si besoin, s’immiscer. Des activités sont également prévues, pour faire parler de l’article 59 de la loi sur le transport de voyageurs, article qui définit les agressions contre le personnel des transports publics comme des délits officiels.

L’année 2016 s’annonce relativement calme au niveau de la politique contractuelle, même si les négociations avec le deuxième plus grand partenaire social, le BLS, sont au premier plan.

Deux points seulement en matière de politique sociale mais non des moindres: la votation sur l’initiative AVSplus, qui demandera beaucoup d’énergie au SEV, qui avait été, rappelons-le, très efficace lors de la récolte de signatures. L’autre point concerne la réforme de la prévoyance vieillesse, que le Parlement continuera à traiter voire même réussira à boucler, ce qui pourrait poser la question du référendum.

La politique des transports sera quant à elle dominée par la tendance générale à la libéralisation. La votation sur le Gothard interviendra en début d’année 2016.

Règlements adaptés

Certains réglements du SEV n’étaient pas tout à fait adéquats en ce qui concerne la lutte syndicale. Cela a été remarqué lors de la grève aux TPG. Le comité a modifié en conséquence le règlement sur le fonds de lutte et le règlement sur les cotisations. Les primes d’adhésion liées au recrutement de nouveaux membres durant une grève doivent entre autres être versées directement dans le fonds de lutte.

Avis juridique commandé

L’opposition à l’imposition fiscale des facilités de voyage perdure et le SEV a maintenant mandaté un professeur de droit, afin qu’il nous donne son avis sur la légalité de l’accord entre le SEV et l’UTP.

Trois non et un oui

La votation à venir du 28 février sur le Gothard recueille bien sûr un grand non de la part du comité, qui recommande donc à ses membres de refuser le deuxième tube. Sur les trois autres votations de février, le SEV s’allie aux recommandations de l’USS, à savoir non à l’initiative « pour le renvoi effectif des étrangers criminels », non à l’initiative « pour le couple et la famille » et enfin oui à l’initiative « pas de spéculation sur les denrées alimentaires ».

Peter Moor/Hes

SEV: les points forts 2016 un à un

Points forts syndicaux

  • Promouvoir le recrutement par des actions spécifiques (par exemple le projet de recrutement dans les remontées mécaniques) et agrandir le réseau de personnes de confiance
  • Révision LDT: faire du lobbying
  • Exiger la définition des pratiques d’usage dans la branche dans les différentes branches des TP (en particulier dans le transport ferroviaire de marchandises), auprès de l’OFT
  • Lutter contre l’accord TISA
  • Projets de démantèlement dans les transports publics (par exemple projet CFF RailFit 2030 et affaires qui y sont liées) ; surveiller les conséquences et lutter contre la suppression de postes de travail
  • Lutter contre les détériorations en matière de facilités de transport pour le personnel (FVP)
  • Evaluation et réflexions sérieuses sur une présence renforcée du SEV à Olten
  • Agressions contre le personnel des TP : LTV art. 59 – action complémentaire auprès des autorités cantonales de poursuite pénale
  • Soutenir l’initiative citoyenne européenne pour des transports équitables et contre le dumping salarial.

Politique contractuelle

  • Poursuivre systématiquement la politique CCT (CCT BLS, RhB, tl, contrat-cadre Tessin, convention de branche trafic marchandises, autres entreprises dans la CCT des Remontées mécaniques bernoises)
  • Accompagner les fusions : tl/LEB, MOB/VMCV
  • Thématiser/sensibiliser les ETC aux modèles de retraite anticipée
  • Evaluer les points principaux et les principes relatifs au système salarial et au système d’évaluation des fonctions

Politique des transports

  • Stratégie 2030 de l’OFT: développer des contre-propositions, surtout en matière de libéralisations/privatisations et encouragement des bus grandes lignes
  • 4e paquet ferroviaire UE : lutter avec l’ETF contre le démantèlement des entreprises ferroviaires
  • Lutter contre les mesures d’économies dans les transports publics (surtout dans le trafic régional et le trafic grandes lignes, garantir le financement du trafic voyageurs régional)
  • Gagner les votations contre le 2e tube au Gothard
  • Gagner les votations contre l’« initiative Pro Service Public »

Politique sociale

  • Gagner les votations pour l’initiative AVSplus
  • Développer les positions dans le cadre de la « prévoyance vieillesse 2020 »

Ecrire un commentaire