| Attualità / giornale SEV

Avallone vuole ottenere un CCL almeno buono come quello attuale

CCL, l’ultimo rettilineo

Dopo la pausa estiva riprendono i negoziati. Si giungerà ad un accordo?

«Ci sono ancora tre tornate negoziali, il 31 agosto e il 6 e il 7 settembre. Questo può sembrare ottimistico, ma a seconda della volontà delle parti di trovare soluzioni, la partita rimane giocabile», afferma Manuel Avallone, capo della comunità sindacale di trattativa.

Gli accordi sulla durata del lavoro (vedi articolo sopra), saranno validi solo se il CCL sarà rinnovato e approvato. E ora molte domande restano ancora aperte in aree cruciali: stipendi, digitalizzazione, protezione contro il licenziamento, indennità regionali, premi fedeltà, protezione in caso di malattia e partecipazione alle spese mediche. «Il quadro stabilito dalla conferenza CCL costituisce le fondamenta su cui ci appoggiamo per negoziare, continua Manuel Avallone. E l’obiettivo finale è ottenere un CCL di valore equivalente o migliore».

Spetterà sempre e comunque alla Conferenza CCL FFS/FFS Cargo, che si riunirà il 17 settembre, l’ultima parola. Che sarà la parola del SEV.

Il Consiglio di amministrazione delle FFS si chinerà sulla questione il 26 settembre.

Vivian Bologna

Commenti

  • Darioly René

    Darioly René04/09/2018 09:54:15

    Bravo, ne céder plus rien, ces dernières années la situation des employés ne fait que de ce détériorer alors que nos dirigeants donnent l'impression de s'octroyer des avantages comme bon leur semble. Le monde du travail évolue mais dans le mauvais sens on retourne dans les années précédant la 1ère guerre ou les ouvrier travailler 7 jours sur 7 sans congés payés.

  • Bertolami Marisa

    Bertolami Marisa06/09/2018 08:57:18

    Bonjour, j'ai bien pris note de toutes les négociations que vous faite. Je me permets quand même de constater que dans ces négociations vous ne parler jamais des personnes qui sont au Centre du marché du travail depuis longtemps et qui on eu une baisse de salaire de 20% avec un placement à 100% mais reçoive seulement le 80% de leur salaire officielle.
    Quand est' il pour le CMT concernant les négociations vue que vous ne les mentionnées jamais ?
    Pour en finir, les personnes qui sont au CMT depuis longtemps ne retrouve pas de poste à l'interne des CFF car les postulations reste ploqué au HR.

    Réponse de la rédaction:
    Dans les négociations CCT qui viennent de se conclure, le CMT a été discuté et les conditions d’entrée restent les mêmes. Le SEV a pu maintenir les avantages du CMT malgré les volontés de démantèlement de la direction qui voulait en durcir l’accès. Le seul changement réside dans la baisse plus forte du salaire pour les très hauts revenus.
    Après, bien sûr tout n’est pas parfait mais le CMT offre néanmoins de la sécurité. Un licenciement aurait au contraire des conséquences négatives sur le revenu et dans un laps de temps bien plus cours. En cas de questions, le SEV répond bien sûr de manière encore plus approfondie et individuelle.
    En bref, pour les collaborateurs qui sont au CMT, la nouvelle CCT apporte le changement suivant: pour ceux qui ont un salaire plus élévé que 120'000 francs, la réduction du salaire se fait à l'avenir plus vite que jusqu'à maintenant. Mais la réduction reste finalement la même, elle n'augmente pas.

Scrivi commento