| Actualité / journal SEV

Angle droit

Le couloir de secours au milieu sauve des vies

Marta se rend à son travail en voiture comme chaque fois qu’elle est de service du soir. Elle roule joyeusement sur l’autoroute. A cette heure, le trafic est dense. Tout à coup il y a des ralentissements, il faut s’attendre à un bouchon. Marta reste sur sa voie. La voiture devant elle essaie de changer de voie. Oui car à côté, ça roule mieux … Et derrière elle aussi tout le monde s’énerve et essaie de changer de voie. Puis l’annonce est faite à la radio: accident sur l’A1, prière de dégager un couloir pour les secours.

Marta ne sait pas trop ce qu’elle doit faire ... elle se dit qu’elle fera comme la voiture devant elle. Mais celle-ci continue à avancer doucement tout droit dans la voie. Loin derrière, on voit les gyrophares de la police. Enfin les colonnes de voitures se poussent soit à gauche, soit à droite selon la voie où elles se trouvent. Et puis quelques fous changent encore de voie. Ouf, le couloir de secours est formé. Mais à peine un véhicule d’intervention est-il passé que des voitures se remettent sur les voies normales. Parfois, il y a même quatre véhicules les uns à côté des autres! Et voilà de nouveau des gyrophares et des sirènes derrière, et de nouveau tout le monde se pousse. Cette fois le couloir de secours reste ouvert. Soudain devant Marta, un automobiliste change brusquement de voie en traversant le couloir. Au même moment, un véhicule de secours arrive encore depuis derrière. Marta n’en croit pas ses yeux...

Quelques temps plus tard, Marta a enfin dépassé l’accident. Quatre véhicules sont impliqués et l’un d’entre eux fume dangereusement. La Rega a dû transporter un blessé. Dans le «20 Minutes», on lira que les secours ont eu du mal à parvenir sur les lieux et que les deux personnes gravement blessées auront moins de chances de s’en tirer à cause du couloir de secours qui n’a pas bien fonctionné.

De retour à la maison, Marta recherche comment doit fonctionner ce fameux couloir de secours.

L’article 27, alinéa 2 de la Loi sur la circulation routière (LCR) exige que la chaussée soit immédiatement dégagée lorsque fonctionnent les avertisseurs spéciaux (gyrophares et/ou sirènes) des voitures du service du feu, du service d’ambulances, de la police ou de la douane.

Il n’y a pas de règlementation plus précise ni plus explicite actuellement en Suisse concernant la formation du couloir de secours. Ceci est toutefois en cours d’élaboration. Celui ou celle qui empêche les véhicules de secours munis d’avertisseurs spéciaux de parvenir sur le lieu d’intervention doivent s’attendre à écoper d’amendes salées. C’est ce que nous disent divers articles de journaux parus ces dernières années sur ce thème.

Le bon comportement à adopter n’a pourtant rien de sorcier: les voitures qui sont sur la voie de droite se rangent sur le côté droit de l’autoroute, et celles qui se trouvent sur la voie de gauche serrent le plus possible à gauche. S’il y a trois voies, c’est la voie de dépassement qui serre à gauche. La voie du milieu et celle de droite se rangent à droite (cf. photo). La position ménageant un couloir de secours doit être maintenue jusqu’à ce que l’accident soit dépassé. Cela est valable sur l’autoroute avant tout. Mais sur les autres routes aussi il faut laisser le passage aux véhicules de secours et former un couloir.

Marta n’ose pas imaginer ce qui pourrait se passer si le couloir de secours ne fonctionnait pas du tout et qu’une personne devait mourir à cause de ça. Si elle se trouve de nouveau une fois dans un bouchon, elle se mettra tout de suite sur le côté. Car le couloir de secours sauve des vies!

Service de protection juridique du SEV

Ecrire un commentaire