| Communiqués de presse

Après l’annonce de la démission du CEO des CFF

Giorgio Tuti: "Les CFF doivent remettre le Service public au centre de leur stratégie"

Giorgio Tuti le 22 novembre 2016 à la manif SEV contre Railfit au siège principal des CFF à Berne-Wankdorf, un des points culminants de la résistance du personnel contre le douloureux programme d'économies.

Il est temps que les CFF se recentrent sur leur cœur d’activité et réorientent leur culture d’entreprise. Pour le Syndicat du personnel des transports (SEV), il est temps de remettre au centre de la stratégie le Service public, grâce à de bonnes prestations, une sécurité indéfectible et des prix abordables pour la population. « Pour y parvenir, il s’agit en premier lieu de faire confiance au personnel qui connaît le rail sur le bout des doigts et œuvre avec passion», insiste Giorgio Tuti, président du SEV.

La direction des CFF doit parvenir à retrouver la confiance du personnel. Celle-ci n’a fait que baisser depuis 2014. Cet indicateur doit être pris au sérieux car c’est lui qui garantit les prestations ferroviaires. C’est également important pour les usagers qui ont été désécurisés après le tragique accident de Baden. « Les CFF doivent redevenir un symbole de l’identité helvétique. Et pour redorer leur blason, il s’agit de revenir à l’essence : offrir des prestations de qualité et sûres, à un prix abordable pour les usagers. Or, ces dernières années, en raison des trop nombreux programmes d’économies, la qualité des services a diminué. La satisfaction des usagers est en baisse. Ces économies impactent le service public et le personnel subit de plein fouet les réorganisations », souligne Giorgio Tuti.

Pour le personnel, qui fait son travail consciencieusement, la frustration est d’autant plus difficile à gérer que ses remarques ne sont pas entendues lors de réorganisations qu’ils jugent préjudiciables pour la qualité de l’exploitation. «Cela passe aussi par un changement radical de la culture et de la communication», poursuit le président du SEV.

Participation aux bénéfices pour le personnel

Pour le SEV, la participation aux bons résultats financiers pour le personnel est un élément motivationnel indéniable. «Les CFF ont tout intérêt à choyer leur personnel afin de redevenir un employeur exemplaire », conclut Giorgio Tuti.

Pour de plus amples informations:

Giorgio Tuti, président SEV, 079 221 45 64

Barbara Spalinger, vice-présidente SEV, 079 642 82 64

Commentaires

  • Andreas Steiner

    Andreas Steiner16/09/2019 14:33:52

    Kurz zu meiner Person: ich bin ehemaliger Gewerkschafter SMUV/UNIA aber jetzt seit fünf Jahren pensionieret.
    Eure anliegen kann ich voll und ganz unterschreiben. Warum lanciert Ihr im Internet oder Analog keine Petition mit eben diesen Forderungen welche ALLE Personen mit gleicher Meinung unterschreiben können. Diese könnt Ihr dann der SBB Führung übergeben, damit sie sehen wie breit Eure berechtigten Anliegen abgestützt sind. Freundliche Grüsse Andreas Steiner

Ecrire un commentaire