| Communiqués de presse

Satisfaction du personnel CFF

La confiance du personnel envers sa direction baisse

La confiance du personnel des CFF en sa direction a reculé de 2 points, à 50. C’est l’un des principaux enseignements de l’enquête menée par l’entreprise. Le Syndicat du personnel des transports (SEV) demande que le personnel soit davantage écouté. Cela implique certes un meilleur dialogue mais cela ne suffit pas. Le maintien des mesures de démantèlement prévues par RailFit 20/30 ne fera que péjorer la situation.

Il faut constater que la motivation du personnel reste stable. « Au SEV, nous avons toujours constaté que le personnel des CFF est attaché à son entreprise. Par contre, il y a un fossé qui se creuse avec la direction et cette réalité doit être combattue. Les mesures annoncées par la direction des CFF sont insuffisantes. Ce n’est pas très utile de mieux dialoguer et de mieux communiquer si ensuite la direction ne tient pas compte de l’avis du personnel », critique Manuel Avallone, vice-président du SEV, en charge du dossier CFF.

Le SEV constate que les CFF reconnaissent dans leur communiqué que « cette baisse de confiance est sans nul doute l’expression des inquiétudes suscitées par les changements et les mesures annoncées dans le cadre du programme RailFit20/30 », dont la répartition paritaire des cotisations risques de la Caisse de pensions. « Le personnel ne se sent pas assez considéré lorsque la direction annonce la suppression de 1400 postes et porte des attaques contre la CCT que le management juge trop généreuse au point qu’il faille l’adapter au marché », fustige Giorgio Tuti, président du SEV. « Dans ce contexte, nous attendons de la direction des CFF qu’elle renonce aux mesures d’économies sur le dos du personnel », conclut Manuel Avallone.

Pour de plus amples renseignements :

  • Giorgio Tuti, président SEV, 079 221 45 64
  • Manuel Avallone, vice-président SEV, 079 434 46 71

Ecrire un commentaire