| Communiqués de presse

SEV-GATA inquiet de la politique contractuelle de Swiss

Swiss en conflit avec l’ensemble de son personnel

Swiss est en conflit avec toutes les catégories de personnel. Après avoir résilié la CCT du personnel au sol, Swiss vient d’annoncer la résiliation des deux CCT du personnel de bord et prévoit d’engager du personnel en dehors du cadre fixé par les CCT ! Le personnel est de plus en plus inquiet.

«Petit à petit, Swiss fragilise les conditions de travail de l’ensemble de son personnel et a recours à des menaces», dénonce Philipp Hadorn, président de SEV-GATA et secrétaire syndical SEV.

Malgré les concessions faites par le personnel au sol, Swiss a dénoncé la CCT pour fin juin 2014. A la mi-mars, les associations de pilotes ont clairement refusé le résultat des négociations pour le renouvellement de leur CCT et le personnel navigant en a fait de même à la fin mars. En résiliant ces deux CCT jeudi, Swiss poursuit sa logique de confrontation. Durant les négociations CCT du personnel au sol, les deux parties avaient conclu un accord de confidentialité.

Avec la délocalisation du personnel au sol et la menace d’engager du personnel navigant en dehors de tout cadre conventionnel, Swiss montre qu’il veut durcir le ton envers son personnel et ses représentants syndicaux. Avec des salaires minimaux de 3369 fr./mois (x 13) pour le personnel au sol, Swiss offre des conditions de travail précaires. «En tant qu’entreprise sauvée par les milliards des contribuables suisses, la société-fille de Lufthansa a le devoir de proposer des conditions de travail et une culture du partenariat social dignes de la Suisse », ajoute Philipp Hadorn, en prenant sa casquette de conseiller national.

Ecrire un commentaire