| Actualité / journal SEV

AD LPV

Une assemblée qui fera date

Pierre-Yves Maillard, président de l’USS, Valérie Solano (responsable des CFF à Genève) et Giorgio Tuti (président du SEV et vice-président de l’USS) ont été les trois principaux orateurs (avec M. Avallone et R. Zürcher, absents ici). Ils entourent l’actuel président central LPV Hans-Ruedi Schürch et Hanny Weissmüller, la nouvelle présidente élue dès 2021.

Ce sont près de 70 personnes qui se sont réunies au Musée olympique de Lausanne, dans le respect des normes de sécurité sanitaires, le 21 septembre dernier, pour une assemblée des délégué-e-s LPV qui fera date.

Non seulement cette assemblée du personnel de locomotives présidée par Michel Roth a élu Hanny Weissmüller à sa tête (voir p.2), mais elle était la première à se tenir avec port du masque et distances sociales. Le président central Hans-Ruedi Schürch s’est réjoui d’une «présence aussi nombreuse». Pierre-Yves Maillard, président de l’USS, a aussi souligné son «grand plaisir d’assister à une réelle assemblée. Cela nous a manqué. Difficile de faire mouvement avec Skype!» Après l’acceptation du PV 2019, du rapport annuel, des comptes 2019 et du budget 2021, Valérie Solano a notamment présenté le travail du SEV en amont pour éviter que le Léman Express ne favorise le dumping sala-rial. Pierre-Yves Maillard a rappelé que les retraites sont toujours à la baisse et que la meilleure réponse est une 13e rente. Pour le financement de cette mesure, il a rappelé que le monde du travail profitait peu des 800 milliards au bilan de la Banque nationale. L’USS refusera que ce soit avec l’élévation de l’âge de la retraite des femmes que l’on sauve l’AVS. Il a rappelé enfin la ligne rouge de la protection des salaires qui fait que l’USS ne peut soutenir l’accord-cadre avec l’UE. Diverses propositions ont ensuite été acceptées par l’assemblée, notamment pour la protection de la santé à la place de travail. La climatisation dans la cabine de conduite ne doit pas être automatisée et le personnel doit être intégré lors de l’introduction de nouveaux véhicules. Le principe de laisser un train défaillant à la gare la plus proche a été accepté. L’assemblée a écouté avec attention les interventions de Giorgio Tuti, Manuel Avallone et René Zürcher.

Dans son dernier discours présidentiel, Hans-Ruedi Schürch, encore en fonction jusqu’au 31 décembre, a rappelé que pendant que l’ancienne direction CFF s’occupait de digitalisation, les cheminots conduisaient du vieux matériel roulant et subissaient les retards et la pénurie de mécaniciens. Il a déploré aussi que les négociations salariales commencent mal avec les économies annoncées au nom du coronavirus. «Ces sept ans de présidence ont été intéressants et ont passé très vite», a-t-il dit. Mais il se réjouit aussi d’avoir plus de temps libre. Stefan Bruderer a mis le point final avec un rappel du nouveau site web de la LPV: https://lpv-sev.ch/.

Yves Sancey
Enable JavaScript to view protected content.

Elections

L’Assemblée des délégué-e-s LPV a procédé à un certain nombre d’élections. Les personnes suivantes ont été élues:

Hanny Weissmüller (VD, Bas-VS) élue présidente centrale (à l’unanimité).

Ont été réélus au comité central : Jan Schönenberger (caissier central), Marcel Maurer (secrétaire central), Marjan D. Klatt (Chef de ressort P), Beat Kieliger (Chef de ressort C), Patrick Cavelti (Chef de ressort RhB), René Knöpfel (Chef de ressort BLS) et Christoph Erker (Chef de recrutement).

Demian Papa (Ticino) a été élu membre suppléant dans la CG-LPV.

Marcel Maurer (BLS) a été élu membre suppléant comité SEV.

Gabriele Bianchi (Ticino) a été élu représentant jeunesse. Représentant-e-s migration et femmes: vacants.

René Peter et Andreas Järmannsont élus délégués Conférence CFF C. Steve Langmeier et Morad Ghezoani délégués Conférence CCT CFF V.Selim Taboubi, Alexander Schlatter et Mathias von Büren sont élus délégués suppl. Conférence CCT CFF V.

Ecrire un commentaire