| Actualité / journal SEV

Assemblée des délégué-e-s RPV

Personnel de la manoeuvre: sous-effectifs dans le viseur

Même lieu, autre saison: l’assemblée des délégué-e-s RPV s’est déroulée comme les années précédentes au Seehotel Bönigen mais en octobre. Les sous-effectifs chez le personnel sont un thème majeur.

Beaucoup de choses ne sont pas comme d’habitude cette année, et l’assemblée des délégués de la sous-fédération du personnel de la manoeuvre (RPV) n’a pas dérogé à cette règle. Comme toutes les autres assemblées des délégués, celle de la RPV a dû être repoussée.

La conférence des présidents s’est réunie le matin sous la direction du président central Hanspeter Eggenberger (voir ci-dessous), puis ce fut au tour de l’assemblée des délégués l’après-midi. Comme à l’accoutumée les délégués ont procédé aux élections. Mais avant cela, le président central a remercié Bruno Kirchhofer qui s’est retiré de la commission centrale après 13 années de bons et loyaux services. Ensuite les élections ont débuté: Hanspeter Eggenberger a été réélu à l’unanimité en tant que président central, Fabbio Winiger en tant que secrétaire central et Christian Eichenberger en tant que successeur de Bruno Kirchhofer dans la commission centrale.

En outre Daniel Purtschert, Fritz Zimmermann et Roger Amsler ont été désignés, également à l’unanimité, pour siéger dans la commission de gestion. Les délégués ont de plus élu en tant que représentants régionaux Juri De Biasi pour le Tessin et Frédéric Monnier pour la Suisse romande. Jose Antonio Leis Martinez est devenu le représentant de la RPV dans la commission de migration et Giuditta Purtschert continuera de représenter la RPV dans la commission des femmes. Et pour finir, tous les délégués CCT ont été réélus à l’unanimité.

Après les élections et les votations sur les affaires statutaires, le secrétaire central Fabbio Winiger a présenté le rapport annuel de l’année passée. Il a rappelé les principales activités liées à la célébration du centenaire du SEV auxquelles la RPV également a participé. En ce qui concerne la profession proprement dite, pour la RPV l’année 2019 s’est déroulée principalement sous le signe du système de radio défaillant «Lisa». Les problèmes persistent aujourd’hui encore. Ensuite le président central Hanspeter Eggenberger a évoqué le thème de l’année de congrès 2021. Etant donné que la situation concernant les grandes manifestations reste incertaine à cause du coronavirus, les délégués de la RPV n’étaient pas certains que ce soit une bonne idée de planifier le congrès SEV en mai 2021. Daniel Purtschert a plaidé pour faire un congrès «en bonne et due forme ou pas du tout».

Avant qu’Hanspeter Eggenberger ne clôture cette assemblée des délégués, il a encore fallu voter sur une modification du règlement de gestion, au sujet de l’élection des délégués CCT. Les délégués ont accepté les modifications à l’unanimité avant de se rendre à l’extérieur pour profiter de l’apéro au bord du lac.

Karin Taglang

Enable JavaScript to view protected content.

Priorité à la sécurité au travail

La composition de la conférence des présidents a été réduite à son minimum, coronavirus oblige. Dans son introduction, le président central, HansPeter Eggenberger, demande à l’assemblée de se conformer aux règles sanitaires. Un hommage silencieux est rendu aux collègues décédés l’an dernier. Il a été question de pénurie de personnel. Les médias ne parlent que du manque de mécaniciens de loc. Mais le problème se pose dans toutes les divisions, en particulier au sein de la manœuvre et ce depuis des années.

Les négociations avec les CFF sur le développement du système salarial ont débuté le 19.8.2020. Les thèmes concernés sont chauds. On y discute des revendications telles que la séparation de l’évaluation du persononel de l’évolution salariale individuelle, l’intégration des mécaniciens dans la courbe de salaire et le développement du système salarial.

Au dernier moment sont venues s’ajouter les mesures d’économies sur le dos du personnel. Le SEV veut d’abord discuter du système salarial, a estimé la vice-présidente du SEV Barbara Spalinger.

Le recrutement reste une priorité, en particulier pour augmenter le taux d’organisation qui permet de peser dans les négociations de la CCT CFF Cargo. Celle-ci veut une CCT propre avec des conditions péjorées et réaliser des économies. Les membres du SEV sont appelés à poursuivre leurs efforts pour recruter de nouveaux membres. La RPV va organiser des journées de recrutement.

Dans les sujets de préoccupation prioritaires, on trouve: les conditions de travail et la motivation, l’annulation des tours, le mauvais climat de travail dans les équipes. Certains points sont en cours de clarification.

La charge de travail a beaucoup augmenté. On craint un impact des sous-effectifs sur la sécurité du travail. La RPV appelle les collègues à donner la priorité à la sécurité, et à dire non et à utiliser les jours de congé pour ses propres loisirs.rpv-sev

Ecrire un commentaire