| Actualité / journal SEV

Radio Lisa Des mesures mais les accidents restent possibles

Avec la radio Lisa introduite en 2015 il ya toujours des coupures de liaison qui amènent parfois des situations difficiles. La RPV, soutenue par TS et la direction du SEV, a donc demandé de suspendre son utilisation (cf. journal SEV n°18. Le 29 novembre, une délégation SEV a été informée des mesures prises par les responsables des CFF et a pu remettre ses propositions. Le 6 décembre, les CFF ont annoncé les mesures suivantes:

  • Sensibilisation du personnel: il faut arrêter immédiatement la course de manœuvre en cas d’interruption radio (pas de son de contrôle) ou d’incertitudes concernant la liaison radio.
  • Sur certains sites, la liaison radio est très instable et insuffisante dans certains secteurs mais elle est bonne sur d’autres sites. Sur la base des avis communiqués par le personnel, les CFF analysent donc la fiabilité de la liaison radio sur les différents sites. Si celle-ci est insuffisante, ils envisageront l’introduction d’autres appareils. Si ce n’est pas possible et qu’il n’y a aucune autre solution sûre et satisfaisante, il faudra envisager des mesures permettant de garantir la sécurité du personnel de la manoeuvre. Plusieurs possibilités sont en cours d’élaboration et pourront déboucher, dans certains cas extrêmes, à une suppression totale de la manœuvre dans certains espaces géographiques.
  • Les retours seront évalués et les résultats seront communiqués aux membres du personnel sur chaque site.
  • Les CFF échangent avec les utilisatrices et utilisateurs LISA sur les sites concernés. Ils définissent avec eux les configurations d’erreur locales, évaluent les causes et la durée prévue avant correction, et envisagent les alternatives possibles. Des visites de sites ont lieu déjà avant Noël.
  • Le démantèlement de la radio analogique est suspendu.
  • Outre le canal existant pour les annonces déterminantes pour la sécurité, les CFF étudient la possibilité d’introduire un service d’annonce téléphonique.
  • Les housses défectueuses sont progressivement remplacées. A partir de l’été, tous les appareils en fonction seront remplacés par de nouveaux appareils dont le boîtier est étanche et résistant aux chocs.

«Nous constatons la bonne volonté des CFF mais avons toujours quelques doutes en rapport avec la sécurité», déclare le président central RPV Hanspeter Eggenberger. «Car ces derniers jours il y a eu à nouveau des coupures de liaison sur plusieurs sites. Du point de vue de la sécurité, ce serait mieux de ne plus faire de manoeuvre avec la radio Lisa mais de faire uniquement des exercices de contrôle de liaison. Pour les sites concernés il devrait être possible de trouver suffisamment d’anciens appareils analogiques. Il faudrait en outre se pencher déjà maintenant sur les possibilités de trouver une autre alternative. Car étant donné que la radio Lisa n’a pas su faire ses preuves depuis maintenant 10 ans, nous n’osons pas croire à une amélioration dans un proche avenir.» Jürg Hurni, secrétaire syndical SEV, ajoute: «Nous attendons que les «points chauds» soient traités immédiatement et que des mesures soient définies toute de suite.»

Markus Fischer

Commentaires

  • El khaddar

    El khaddar25/12/2019 23:40:04

    Als Ehemaliger Rangierarbeiter würde ich nicht lange fackeln, das Funkgerät lisa nachdem Verbindungsunterbrüchen gab,sollte aus Sicherheitsgründen nicht mehr für das Rangiermanöver und dergleiche verwendet werden, es geht um sein oder nicht sein...,und berufe mich auf die RDR.Vorschriften.

Ecrire un commentaire