| Actualité / journal SEV

SEV-GATA

Contact personnel nécessaire

Tout au bout de l’aéroport de Zurich, on trouve la Poste qui, aéroport international oblige, arbore l’appellation anglaise «Mailhandling». Les lettres, les paquets, des palettes entières d’envois postaux sont traités à cet endroit. Les secrétaires zurichois y ont mené une action de syndicalisation.

Le personnel était employé jusqu’à récemment par la Poste mais il fait maintenant partie des effectifs de Swissport. Il représente ainsi un excellent potentiel de recrutement pour SEV-GATA. Au début de l’année, chez Swissport une nouvelle convention collective de travail (CCT) est entrée en vigueur à Zurich. Elle amène des améliorations qui ont pu être obtenues grâce au travail des syndicats et à la solidarité des membres. Le personnel syndiqué avait rejeté le faible résultat. Swissport s’est alors montrée prête à continuer les négociations et à faire des concessions. Postés derrière un stand de hot-dogs près de la halle de tri, les secrétaires syndicaux Regula Pauli et Markus Cadosch ont cherché le contact avec les collègues zurichois de Swissport.

Regula, tu as beaucoup discuté avec les gens. Quelles sont leurs demandes?

Regula Pauli: Naturellement les questions salariales reviennent fréquemment, mais ici au Mailhandling c’est actuellement surtout le temps de travail qui donne lieu à de nombreuses discussions. Aussi parmi les gens qui chargent et déchargent les bagages dans les avions. Des nouveaux modèles de temps de travail ont vu le jour avec la nouvelle CCT, et beaucoup de questions sont encore sans réponse.

Les syndicats ont soutenu l’introduction d’horaires de travail plus flexibles, toutefois en attendant de l’entreprise une rémunération adéquate. Pour quelle raison ?

La masse de travail est étroitement liée au trafic aérien: s’il y a peu de trafic il y a beaucoup moins à faire que lors des heures de pointe avec beaucoup de vols arrivant et partant de Zurich. C’est pourquoi nous étions prêts à accepter une solution avec des répercussions salariales adéquates, avec plus de flexibilité mais aussi une rémunération en conséquence.

Regula Pauli

Les vacances d’été amènent des jours extrêmement chargés à l’aéroport. Qu’est-ce que cela signifie pour le personnel?

Les week-ends durant lesquels des dizaines de milliers de gens partent en voyage ou rentrent de vacances ne peuvent pas être gérés par le personnel fixe uniquement. C’est pourquoi la CCT contient une règlementation destinée au personnel temporaire, qui prévoit toutefois une limite supérieure afin que les postes fixes ne puissent pas être supprimés pour être remplacés par des temporaires. Les heures de pointe concernent surtout les secteurs des bagages et des pas-sagers.

Pourquoi le SEV invite-t-il le personnel à déguster un hot-dog?

Nous avons à l’aéroport des personnes de confiance engagées qui représentent SEV-GATA. Pour ces personnes il est important de pouvoir parfois offrir quelque chose aux membres. Les hot-dogs sont pratiques et faciles à préparer dans l’entreprise. Lorsque les gens passent devant notre stand pour se rendre à la pause, nous cherchons à discuter avec eux, au sujet de leurs conditionsde travail. Pour Markus et moi, ces contacts sont indispensables. Nous constatons que les gens apprécient notre présence et de pouvoir connaître les personnes qui les représentent auprès de la direction. Cela nous a aussi fait plaisir que d’autres collègues de Swissport actifs dans d’autres services soient venus nous voir et ont profité de l’occasion pour faire la connaissance du service de Mailhandling et des collègues qui y travaillent.

Quelle est l’attitude vis-à-vis du syndicat?

Le fait que les membres syndiqué-e-s aient pu éviter l’introduction de la première version de la CCT grâce à la votation de l’automne dernier a dégagé une forte impression. Certains ont alors appris le sens de la participation dans l’entreprise.

Est-ce que l’action a rencontré du succès?

Bien sûr! Nous avons pu recruter quelques nouveaux membres. Mais les discussions m’ont parues tout aussi importantes. Cela m’a permis de comprendre ce qui les préoccupe et j’ai pu me présenter comme personne de contact.

Peter Moor

Ecrire un commentaire