| Actualité / journal SEV

Manifestation historique pour le climat à Berne

Près de 100'000 personnes revendiquent une politique climatique efficace et juste

Jamais auparavant en Suisse, autant de personnes n'étaient descendues dans la rue pour la protection du climat. Une politique climatique efficace et juste - c'est ce que près de 100'000 personnes revendiquent lors de la manifestation nationale pour le climat à Berne.

La manifestation pour le climat a commencé sur la Schützenmatte et a traversé le centre de Berne jusqu'à la Place Fédérale. « La manifestation pour climat d'aujourd'hui montre clairement qu'une politique climatique durable est une préoccupation pour toute la société », déclare Stefan Salzmann, porte-parole de l'Alliance Climatique, au nom des plus de 80 organisations et groupes qui ont appelé à la manifestation pour le climat, et ajoute : « Des gens de toute la Suisse ont donné un exemple historique à Berne. »

Une minute de silence pour le climat a eu lieu lors d’un sit-in. Plusieurs intervenant-e-s ont souligné la nécessité d'un changement fondamental de la politique et de la société. Les participantes et participantes ont démontré aujourd'hui leur volonté de’un changement.

« La crise climatique est une crise du pouvoir et nous gagnerons si nous revendiquons ouvertement des solutions justes. La science est derrière nous et en votant pour le climat nous veillons à ce que la politique fasse de même à l'avenir », a affirmé Georg Klingler, membre du Comité exécutif de l'Alliance Climatique et responsable de la campagne climat à Greenpeace Suisse.

Vania Alleva, présidente du syndicat Unia, a souligné l'importance des solutions respectueuses du climat : « Nous voulons enfin voir de l'action plutôt que des mots. Nous voulons une transition écosociale de l'économie et de la société. En tant que syndicaliste, je dis : il n'y a pas de transformation éco-sociale de la société sans plus de justice sociale. Et c'est ce que nous revendiquons ensemble aujourd'hui. »

Plus de 700 cyclistes de toute la Suisse

Le voyage jusqu'à la manif pour le climat a même été grand succès : sous le slogan « I BIKE to move it », plus de 700 personnes ont parcouru près de 30 itinéraires cyclables différents dans toute la Suisse pour se rendre à la manifestation nationale à Berne. Plusieurs milliers de personnes sont arrivées à Berne par des trains spéciaux.

Plus de 200 églises pour le climat

Le jour de la manifestation nationale pour le climat à Berne, les cloches sonneront dans de nombreux endroits en Suisse à 14h30 ou les horloges des églises s'arrêteront à midi moins 5. Plus de 150 paroisses avec plus de 200 églises de Saint-Gall à Montreux participeront à l’action et soutiendront ainsi la manifestation pour le climat et ses revendications.

Commentaires

  • Herbert Donzé

    Herbert Donzé10/10/2019 08:29:02

    Bei allem Respekt zum Anliegen der Natur Sorge zu tragen, aber ich erwarte vom SEV eine genaue Aufklärung, was der SEV hier genau unterstützen will?
    1. Die Erdatmosphäre besteht aus verschiedenen Komponenten, wovon der CO2 bekanntlich ja 0,4% ausmachen soll (das kann man auch googeln)! Was soll hier bitte für das Klima relevant sein?
    2. Die ganze Natur, die gesamte Pflanzenwelt braucht CO2 um daraus Sauerstoff zu produzieren! Was wird dann wenn der CO2 im besten fall abgeschafft wird? Woraus sollen die Pflanzen Sauerstoff prodzuzieren?
    3. Eine Kandidatin der Grünen für den Ständerat hat ganz klar bekannt, dass es in ester Linie darum geht das Parlament zu kippen!?!? Danach könne am CO2 Gesetz geschraubt werden!?!? Was bedeuten solche Aussagen für den Mittelstand, für die MitarbeiterInnen des ÖV?
    4. Mitarbeiter/Innen des ÖV sind nach wie vor auf private Autos angewiesen, damit unsere Kundschaft dre ersten und letzten Verbindungen des Tages mit dem ÖV nutzen kann! Soll man diese mit der CO2 Steuer auf den Karftstoff jetzt bestrafen?
    5. Mit dem Atomausstieg der Schweiz wird irgendwann auch der Strom knapp in der Schweiz für e-Fahrzeuge, welcher Art auch immer! Woher soll dieser dann kommen?
    6. Wer von uns Menschen ist schon freiwillig gewillt auf irgend etwas zu verzichten ohne dass er dazu gezwungen wird? Wohl niemand, ich eigentlich auch nicht!
    Darum erwarte ich vom SEV bevor er so eine Bewegung unterstützt, dass er sich ganz klar informiert und auch über die Konsequenzen für das gesamte ÖV-Personal nachdenkt! Ich als ZVL im Schichtbetrieb angestellt bind auf das Auto angewiesen und da wäre es befremdend wenn ich in naher Zukunft um auf die Arbeit zu gehen 50 Rappen oder noch mehr Aufpreis auf das Benzin in Kauf nehmen muss!

    Ich bin entschieden gegen diese Klimahysterie!

    Ich bin aber dafür dass man Sorge zur Natur trägt, wo auch immer möglich. Und das fängt bei mir und bei Dir an, durch Verzicht auf gewissen Luxus!

Ecrire un commentaire