| Actualité / journal SEV

Baromètre de satisfaction du personnel CFF/CFF Cargo

Satisfait grâce à la CCT

Le 7 décembre, les CFF ont divulgué les résultats des enquêtes réalisées auprès du personnel et des cadres en 2017.

Manuel Avallone.

L’échantillon de 10% d’employé-e-s CFF qui a reçu l’enquête a permis de constater que le personnel est en général satisfait – sauf chez CFF Cargo.

La qualité de la CCT est l’un des principaux motifs de satisfaction.

Manuel Avallone, le personnel de CFF Cargo est un peu moins satisfait que celui des CFF. Pourquoi ?

CFF Cargo est en difficulté depuis des années, aussi sur le plan financier. Les réorganisations se succèdent et l’avenir de l’entreprise est incertain. Ceci amène beaucoup d’insécurité pour le personnel, et donc de l’insatisfaction. Et les problèmes inhérents à l’entreprise comme le trafic par wagons complets 2017 amènent aussi de l’inquiétude.

Par contre le personnel des CFF est satisfait, sûrement entre autres grâce à la CCT de bonne qualité. Qu’est-ce que cela signifie pour les négociations à venir ?

Ceci nous confirme que nous avons conclu une bonne CCT avec les CFF puisque le personnel en est satisfait – c’est ce qu’a démontré également notre propre enquête. Pour les négociations, cela signifie que nous devons maintenir le niveau de la CCT actuelle, il n’y a pas de marge pour les détériorations. En ces temps incertains caractérisés par les réorganisations et les programmes d’économie, la CCT représente pour le personnel le seul roc auquel il peut s’agripper, et ce roc doit subsister.

Selon l’enquête, la confiance envers la direction du groupe a encore chuté. Même parmi les cadres, seuls 65 % croient que la direction des CFF dirige l’entreprise vers un avenir serein. Qu’en conclus-tu ?

Beaucoup de décisions de la direction ont des répercussions négatives sur le personnel, et chaque réorganisation ajoute encore de l’insécurité. La communication de haut en bas n’est souvent pas appropriée aux différents niveaux et celle de bas en haut ne fonctionne carrément pas. La direction de l’entreprise doit être plus à l’écoute de son personnel.

Karin Taglang/MV

Commentaires

  • Martinez Jose

    Martinez Jose15/01/2018 16:24:17

    10 %, c'est un gag ? ils n'osent pas demander à tous, de peur de la giffle en retour ?
    Ce n'est pas Avec la réevaluation des postes, en tout cas, que le personnel va être satisfait.
    Des horaires d'esclaves, des économies sur le dos du personnel, et le SEV il fait quoi ? A la prochaine CCT on va surement perdre les garanties de salaire, ça va être le summum !
    Les employés vont quitter le navire, le savoir faire va prendre le large, il ne faudra pas s'étonner des concéquences.

Ecrire un commentaire