| Actualité / journal SEV

VPT MOB : nouvelle coprésidence

La section est prête à négocier la CCT

Au programme de la section cette année, le renouvellement de la CCT MOB. Les revendications côté personnel sont prêtes, ne manquent plus que celles de l’entreprise pour faire démarrer le processus.

Heinz Disch, coprésident, à gauche, et Daniel Monod, désormais ancien président, à droite, au bord du lac Léman, à Montreux. Absent sur la photo: Daniel Gfeller, coprésident.

Ce sont deux nouveaux coprésidents venant de remplacer Daniel Monod à la tête de la section qui mèneront les négociations côté SEV, avec Christian Fankhauser et Tony Mainolfi, secrétaires syndicaux. Quant au projet de rapprochement avec le VMCV, qui était d’actualité il n’y a pas si longtemps, il a été placé au frais. La procédure est en attente d’une décision politique et financière des dix communes propriétaires.

Coprésidence à l’essai

Heinz Disch, également secrétaire VPT rail depuis 2015, était déjà vice-président de la section MOB. Cet habitant de Zweisimmen, âgé de 53 ans et originaire de la Suisse orientale, a tout d’abord été contrôleur CFF puis a travaillé dans la restauration et l’hôtellerie avant d’être engagé au MOB en 2006, en tant que chef de train. Il est entré au comité de section en 2008 déjà. Il faut dire qu’il avait déjà été très actif au sein du SEV entre 1981 et 1992, notamment à la section ZPV et à la commission jeunesse SEV. Il a été également président de la commission jeunesse de l’USS au début des années 1990. L’aisance en français de Heinz lui a permis de s’intégrer sans difficulté dans cette section aux deux tiers francophones. Il coprésidera la section aux côtés de Daniel Gfeller, âgé de 30 ans et résidant à Noville, mécanicien MOB et conducteur MVR.

Actualités de la section

Au chapitre des bonnes nouvelles, l’arrivée d’une nouvelle responsable des Ressources humaines au MOB, qui semble tout à fait ouverte à la discussion. Sinon, la ligne à écartement variable entre Mon-treux et Interlaken devrait amener un plus à la compagnie, qui a vu sa fréquentation diminuer en 2016, avec, semblerait-il, un peu moins de touristes asiatiques. Cependant, cette nouvelle ligne, qui devait être ouverte en 2018, aura un peu de retard.

Au niveau de la caisse de pension du MOB, il faut qu’elle retrouve un taux de couverture de 100% d’ici à 2020. La revendication salariale 2017 des employés était de voir leur contribution à l’assainissement diminuée cette année et supprimée en 2018. Cela pourrait encore être couronné de succès car une solution semble se profiler. A suivre.

Le mot de la fin à Daniel Monod, qui a présidé la section durant de longues années : « Je souhaite bonne chance au nouveau comité ainsi qu’au SEV. Il faut qu’on continue la lutte et qu’on réussisse à faire comprendre aux jeunes, à la nouvelle génération, l’importance de se syndiquer. »

Henriette Schaffter

Daniel Monod était président de la section MOB depuis 1997 !

Ce pur Vaudois est mécanicien-électricien de formation. Il a travaillé tout d’abord aux ACMV (pour Ateliers de constructions mécaniques de Vevey) et a donc suivi toute sa formation syndicale de base à la FTMH. Il a ensuite été engagé au MOB en 1984 et a fait son entrée au SEV. Touche-à-tout, il a été très actif durant ses vingt années de présidence du comité VPT MOB. Il a hérité la fibre syndicale de son père et de son oncle Pierre Monod (dit Pepone, qui était un membre très actif de la section TPC jusqu’à son décès en 2010).

Arrivé à la retraite (anticipée) en juillet 2015, Daniel Monod a bien senti que cette «inactivité professionnelle» le coupait de la base, des militants actifs. Il a donc décidé de quitter le comité en novembre dernier et vient d’être remplacé, lors de l’assemblée de printemps à mi-mars, par deux coprésidents: Daniel Gfeller, représentant la partie francophone, et Heinz Disch pour la partie germanophone. Cette coprésidence se fera à titre d’essai sur une année et un bilan sera tiré ensuite.

Onze secrétaires syndicaux

Daniel Monod a travaillé aux côté de pas moins de 11secrétaires syndicaux! Entré au comité de section en 1986, il ne l’a plus quitté, puisqu’il a repris la présidence en 1997, jusqu’en novembre 2016. C’est alors Heinz Disch qui a assuré la présidence ad interim, lui qui était déjà vice-président.

Au niveau privé, Daniel est marié et papa d’une fille, ainsi que grand-papa d’un petit garçon. Sa carrière syndicale, politique et associative est très riche: il a été vice-président VPT de 1996 à 2002, député au Grand Conseil vaudois de 1986 à 1993, municipal à Villeneuve de 2002 à 2006, ainsi qu’auparavant 27 ans au législatif de la même commune. Parallèlement, il a œuvré pour le club de foot «Villeneuve Sports», dont 18 ans au comité, notamment plusieurs années comme président.

Il quitte désormais ses fonctions l’une après l’autre, désirant se consacrer à sa famille et profiter de cette liberté qu’offre la retraite. Au niveau syndical, il présidera encore le comité d’organisation de l’Assemblée VPT romande de cet automne, qui aura lieu à Clarens le 4novembre prochain. Ensuite, il suivra l’actualité politique et syndicale comme simple observateur averti.

Hes

Ecrire un commentaire