| Actualité / journal SEV

Assemblée à Bellinzone critique SBB Cargo International pour ces méthodes de négociation

Diviser pour mieux régner? Pas avec nous!

Pour les négociations sur d'éventuelles mesures à cause du franc fort, le SEV est le porte-voix des mécanos de SBB Cargo International et a reçu un mandat clair pour. L’entreprise doit se faire une raison.

Pour l'assemblée, il est clair que le syndicat est l'unique porte-voix des mécanos de SBB Cargo International.

 «Cela fait dix ans que je mène des négociations», s’est exclamé  Angelo Stroppini, secrétaire syndical, «mais jamais aucun employeur ne m’avait dit que les syndicats sont des obstacles sur la route qui mène à une solution. C’est ce qui se passe avec SBB Cargo International et cela traduit bien le climat qui règne durant ces négociations».

Lors de l’assemblée du dimanche 7 juin à Bellinzone, Stroppini a expliqué que l’entreprise avait tenté de discréditer le syndicat. « Il doit être clair pour l’entreprise que le syndicat est le porte-voix de vos revendications», a expliqué Martin Allemann, chef de la communauté de négociations.

L’assemblée a en effet très peu apprécié l’invitation «privée» faite par SBB Cargo International à cinq mécanos de Bellinzone, convoqués à Olten, apparemment pour tâter le terrain. «Nous ne sommes pas d’accord», a explosé la salle, soulignant que les mécanos ne se laisseront pas diviser pour être mieux contrôlés (en référence à «diviser pour mieux régner»). 

frg/Hes

Ecrire un commentaire