| Actualité / journal SEV

Sous-fédération des Travaux

Retraite bien méritée

 Après plus de 48 ans aux CFF, Markus Kaufmann vient de prendre sa retraite. Depuis le 1er janvier, c'est Jan Weber qui préside la sous-fédération des travaux. Markus Kaufmann l'a dirigée depuis 2016. Auparavant, il en fut le vice-président durant 8 années. Il jette un regard ver le passé mais aussi vers l'avenir.

Markus, avec la nouvelle année tu vas vivre un grand changement. De quoi te réjouis-tu le plus?

J'apprécie surtout d'être libre de faire ce que je veux. Entre mon départ à la retraite et la remise de mon mandat de président central, beaucoup d'obligations sont tombées. Etant donné que ma femme est aussi à la retraite depuis peu, nous devons organiser notre nouveau fonctionnement au quotidien. Nous nous sommes fixé l’objectif de visiter les régions de la Suisse que nous ne connaissons pas encore, comme par exemple Appenzell ou Thurgovie. En transports publics bien entendu!

De quoi te rappelles-tu en particulier lorsque tu repenses à ton activité au SEV?

Depuis 1976, j'ai toujours été actif au SEV, tout d'abord en tant que secrétaire dans diverses sections, puis dès 2000 au niveau de la sous-fédération. Je me rappellerai toujours de l'excellente collaboration, aussi entre les sous-fédérations. La collégialité va certainement me manquer, même si elle a déjà beaucoup souffert ces derniers mois à cause de la pandémie. Je n'ai malheureusement pas pu prendre congé en bonne et due forme, ni aux CFF, ni au SEV. Je le regrette beaucoup!

Ce qui me laissera aussi un bon sentiment, c'est le succès de l'allocation adaptée au marché obtenue pour les conducteurs de véhicules moteurs B100 (CVM). Grâce à la pétition de la section Ticino et de la sous-fédération BAU, la direction I-VU a dû céder et verser aux CVM un salaire adapté, donc plus élevé. Ce fut un véritable travail en équipe qui s'avéra fructueux.

Tu as passé le témoin à Jan Weber. Quels seront ses grands défis dans la sous-fédération BAU?

Le plus grand défi sera de pouvoir trouver une fin heureuse au dossier qui concerne le personnel des locs B100. Concernant l'évolution salariale, il y aura aussi du travail pour répondre à tous les besoins de manière équitable. Jan est certainement un remplaçant idéal. Il rajeunit le team et travaille au front aux CFF, pas comme moi qui était au bureau. Il est ainsi toujours très proche de ses collègues et peut se rendre compte immédiatement si des problèmes surgissent. Cela lui permet de réagir sans attendre...

Restes-tu fidèle au SEV?

Oui bien sûr! Mais je ne vais pas aller tout de suite à la sous-fédération PV. Je reste pour l'instant chez BAU car j'y ai encore beaucoup de collègues.

Qu'aimerais-tu dire encore à nos membres?

A mes collègues du SEV je ne pourrais que recommander de recruter des nouveaux membres, c'est urgent, même si cela devient de plus en plus difficile. Avec l'évolution démographique, surtout chez BAU beaucoup de monde partira à la retraite ces prochaines années et laissera un vide. C'est maintenant au tour des plus jeunes de participer aux décisions concernant leurs conditions de travail et d'engagement!

 

Chantal Fischer
Enable JavaScript to view protected content.

Ecrire un commentaire