| Actualité / journal SEV

Appel pour le 1er mai

Plus pour vivre

Une économie de 1 fr.45 de l’heure par employé. Voilà le grignotage indécent projeté par les CFF sur le dos des travailleurs et travailleuses qui touchent l’indemnité pour travaux salissants. Au total, cette mesure rapporterait 200 000 fr. aux CFF alors que son CEO refuse de baisser son salaire qui dépasse le million de francs…

Cette réalité contre laquelle le SEV se bat est d’une actualité brûlante à quelques jours des manifestations du 1er Mai placées sous le signe de la hausse du pouvoir d’achat. Les syndicats de l’Union syndicale suisse en font une priorité absolue. Les salaires réels des salarié-e-s ordinaires stagnent depuis deux ans tandis que ceux des managers ne font qu’augmenter.

Les salaires font du surplace et c’est encore plus vrai pour les femmes, car leurs revenus sont toujours à la traîne par rapport à ceux des hommes. Ce 1er Mai s’inscrit à quelques semaine de la grève féministe du 14 juin.

Cette lutte pour un meilleur pouvoir d’achat est à observer dans le contexte des attaques contre la protection des salaires mise à mal par l’accord-cadre négocié avec l’Union européenne. Les contrôles effectués dans les entreprises montrent en effet un taux d’infraction élevé. Nombre d’employeurs ne versent pas des salaires suisses malgré les mesures d’accompagnement à la libre circulation des personnes. Ces mesures d’accompagnement doivent être renforcées et non pas affaiblies.

La bataille contre la baisse du pouvoir d’achat n’est évidemment pas que le fait de la stagnation des salaires mais aussi de la hausse continuelle des primes-maladie. Il faut donc limiter la charge des primes à 10 % du budget des ménages, comme le veutl’initiative pour l’allègement des primes soutenue par l’USS qui est encartée dans ce journal! Signe-la et fais-la signer!

Les retraité-e-s peinent à joindre les deux bouts. Les nouvelles rentes du 2e pilier n’ont cessé de baisser. Il est clairement temps d›augmenter les rentes AVS afin que la prochaine génération de retraité-e-s touche elle aussi des rentes décentes.

En ce 1er Mai, descendons donc, ensemble, dans la rue pour exiger une amélioration du pouvoir d’achat de la population.

Giorgio Tuti

Ici vous trouvez un tableau, mis à jour continuellement, des manifestations du 1er mai à travers le pays

Commentaires

  • Martinez Jose

    Martinez Jose26/04/2019 11:04:52

    10% du salaire pour les primes assurances maladie, c'est trop !!

Ecrire un commentaire