| Actualité / journal SEV

Assemblée des délégué-e-s USS

Le Service public doit être défendu

Les délégué-e-s ont adopté une résolution sur le service public. En résumé:

Le service public, cela veut dire que tout le monde reçoit des prestations de très grande qualité pour un coût socialement équitable, indépendamment de sa situation sociale et de son lieu de résidence. Et aussi que les personnes occupées dans le service public touchent un bon salaire et que leurs conditions de travail sont exemplaires.

La politique fiscale doit s’orienter sur les besoins financiers du service public. Nous refusons les projets dévastateurs de baisses d’impôts des cantons et des communes. Nous demandons une imposition minimale afin de faire obstacle à la concurrence fiscale à laquelle se livrent les cantons. Nous refusons les mesures d’austérité qui touchent le personnel des pouvoirs publics, notamment celui de La Confédération et les employé-e-s des cantons et des communes. Nous refusons les expérimentations absurdes et la logique du marché qui détruisent le service public.

Les CFF, Swisscom et la Poste ont une mission de service public. Les salaires des cadres doivent par conséquent ne pas excéder 500 000 francs. En cas de réorganisations, les emplois doivent être maintenus. Le personnel a besoin de formation continue et de reconversions, pas de suppression d’emplois ! Nous rejetons cette politique qui, sous prétexte de politique européenne, veut démanteler le service public: non à une politique des transports qui entraîne des prix et des salaires de dumping, non à la levée de l’interdiction du cabotage, non à la libéralisation du transport national et international de voyageurs et voyageuses, non à l’ouverture du marché de l’électricité!

USS

De la retraite des maçons à l’égalité salariale

Le président du SEV Giorgio Tuti a averti : «La politique libérale que mène l’OFT est en train de détruire le système ferroviaire helvétique de grande qualité et elle nuit au personnel et aux clients.» Le président central VPT Gilbert D’Alessandro a renchéri: «Pour garantir le fonctionnement des Transports publics, il est important que les entreprises collaborent!»

Le 22.9. toutes et tous à Berne!

Les bonnes intentions ne fonctionnent et les démarches volontaires non plus! La responsable de l’Egalité au SEVLucie Waser, a ainsi été claire lors des discussions à l’assemblée USS concernant l’égalité salariale. Les membres de l’USS sont donc invité-e-s le 22septembre à Berne à la manifestation nationale contre la discrimination salariale, afin de mettre de la pression sur le Parlement pour qu’il introduise dans la loi des contrôles obligatoires et des possibilités de sanction. Les délégué-e-s ont en outre décidé de combattre le Projet fiscal 17 en l’état. Ils ont néanmoins donné un avis favorable à la proposition de la Commission de l’économie des Etats qui lie réforme fiscale et financement de l’AVS. L’USS ne portera toutefois un jugement que lorsque le dossier final aura été ficelé. Les délégué-e-s ont aussi témoigné leur solidarité envers les travailleurs du bâtiment, dont la retraite à 60 ans est en danger.

Fi

Commentaires

  • Martinez Jose Luis

    Martinez Jose Luis30/05/2018 11:17:30

    Et la retraite à 62 voire 60 ans pour les cheminots qui ont fait plus de 20 d'horaires irréguliers ?
    Car ne l'oublions pas, ces horaires irréguliers sont taxée et les indemnités AVS et 2ème pilier sont prélevées sur ces indemnités ce qui représente une cotisation plus élevée pendant des années !! Donc ont devrait aussi avoir droit à une retraite plus tôt pour cause de pénibilité !!

Ecrire un commentaire