| Actualité / journal SEV

Succès sur toute la ligne pour le référendum contre le 2e tube du Gothard avec plus de 125 000 signatures

Un non sec au 2e tube

En l’espace de trois mois seulement, 125 573 personnes ont signé le référendum contre le doublement du tunnel autoroutier du Gothard. Dont 75 731 ont d’ores et déjà été validées alors que 50 000 suffisent à faire aboutir le référendum. Pour le plus grand bonheur des quelque 50 organisations, dont le SEV, réunies au sein de l’association «Non au 2e tube du Gothard».

Philipp Hadorn, secrétaire syndical SEV, Regula Rytz, coprésidente des Verts et Giorgio Tuti, président du SEV.

Les signatures ont été déposée le 13 janvier dernier à Berne. La musique de fond était offerte par des «marmottes», «bouquetins» et «chamois». Une journée de fête pour ceux qui tiennent au respect de la volonté populaire inscrite dans la Constitution. Au-delà du nombre élevé de paraphes, il faut mettre en exergue les chiffres du canton du Tessin. Il figure sur le podium des cantons, tant pour le nombre de signatures récoltées que proportionnellement au nombre des votants.

La Coalition tessinoise sud-nord (dont fait aussi partie le SEV), l’ATE, les associations de défense de l’environnement, des représentants de l’Initiative des Alpes, du PS, des Verts, des citoyens et citoyennes ainsi que le président et les vice-présidents du SEV – Giorgio Tuti, Barbara Spalinger et Manuel Avallone – ont participé à la remise des 125 573 signatures. Ion Pult, président de l’initiative des Alpes, a salué les personnes présentes en romanche et a exprimé son énorme satisfaction pour l’aboutissement du référendum. «Il s’agit d’un signal fort, a-t-il dit, le Tessin ne veut pas d’un 2e tube! Le gouvernement tessinois et les représentants bourgeois tessinois au Palais fédéral ne reflètent en rien l’esprit régnant au sein de la population. Le Tessin méridional est particulièrement touché et depuis de nombreuses années la population souffre en raison de la baisse de la qualité de l’air et du chaos sur les routes.» Selon lui, l’excellent résultat démontre que l’idée de protéger les Alpes est ancrée de manière optimale en Suisse.

La coalition sud-nord, coordonnée par Andreas Barella, a annoncé avec fierté qu’avec plus de 10 % des paraphes récoltés, le Tessin arrive deuxième, derrière Uri et devant Bâle. «La coalition, qui regroupe 19 associations actives sur le territoire tessinois, s’est fortement engagée dans la récolte des signatures et a constaté que les représentants du canton à Berne étaient coupés de la réalité.»
La coalition a rappelé que le doublement du tunnel du Gothard donnerait le coup de grâce au Mendrisiotto et à la région de Lugano qui croulent sous le trafic. «Tôt ou tard, le doublement du Gothard sera suivi par l’ouverture à la circulation de toutes les voies et de la hausse du nombre de camions.» C’est la conviction de Caroline Beglinger, codirectrice de l’ATE, Association transports et environnement. «Le doublement engendrera encore plus de bruits, de gaz d’échappement, de bouchons et d’accidents sur l’ensemble de l’axe nord-sud. La promesse politique de limiter la capacité d’utilisation dans la loi est sympathique, mais elle n’offre aucune garantie contre les vagues de camions», a ajouté Caroline Beglinger.

Pendant la récolte des signatures, le SEV a toujours rappelé qu’un 2e tube saboterait le transfert marchandises de la route au rail que le peuple a exprimé clairement en 1994. Le SEV rappelle aussi que dès 2016 AlpTransit mettra à disposition un potentiel de chargement qui pourra facilement absorber le trafic poids lourds. Le 2e tube violerait tout simplement et de manière dramatique la Constitution.

frg/vbo

Commentaires

  • Rp

    Rp06/02/2015 20:45:33

    Irrweg 2. Röhre
    Manchmal frage ich mich schon, ob der SEV nur Verhinderungspolitik betreibt und euch die Sicherheit der Menschen egal ist.
    Darum bin ich dafür, dass eine 2. Gotthardröhre unbedingt nötig ist, denn wir leben nicht mehr in den Sechzigerjahren.
    Wir müssen etwas mehr vorwärts schauen und auch etwas für die nächste Generation bauen, das unseren Kindern und Enkeln dient.

Ecrire un commentaire