| Communiqués de presse

Le SEV exige suffisamment d’emplois pour un service public de qualité

3000 signatures contre le projet RailFit 20/30 des CFF

Le Syndicat du personnel des transports (SEV) a remis ce mercredi une pétition munie de 3000 signatures à la direction des CFF. Le texte signé par près de 10% du personnel des CFF demande un service public de qualité dont le projet RailFit 2020/2030 signifie la mort. Le projet prévoit en effet la suppression de plus de 900 places de travail. La base du SEV a donc symboliquement remis un cercueil pour que les CFF enterrent RailFit. La pétition demande la création des places nécessaires à la sécurité et au développement du réseau ferroviaire, le double accompagnement des trains, un service de vente de qualité partout en Suisse, la maintenance du matériel roulant sur sol suisse et l’abandon de la sous-traitance.

Le mouvement de grogne des sections CFF contre le projet RailFit et la suppression de plus de 900 postes de travail s’est matérialisé par le biais d’une pétition signée dans les quatre coins du pays et que la base du SEV a remise aux CFF ce mercredi au siège de l’entreprise à Berne. La défense de la qualité du service public est au centre des préoccupations du personnel et des membres du Syndicat du personnel des transports (SEV), le plus grand syndicat dans le monde des transports publics.

Pour le SEV, la population a déjà montré à maintes reprises son attachement à un service public de qualité. La votation du 5 juin dernier a mis en relief cette réalité. Pourtant, les CFF avec les coupes prévues dans le projet RailFit vont à l’encontre du bon sens. Le SEV constate que les CFF ont décidé de supprimer l’accompagnement des trains sur la ligne de faîte du Gothard, externalisent parfois l’entretien du matériel roulant, supprime des emplois chez Cargo et dans la maintenance de l'infrastructure, réduisent leurs prestations dans la vente, en poussant les usagers à acheter leurs billets sur internet ou aux automates.

Avec RailFit, les CFF poursuivent leur politique de déshumanisation du service public. Le SEV et le personnel des CFF exigent de la direction de l’entreprise une réflexion approfondie sur la notion de service public de qualité.

Images de presse

Photos de la remise des signatures

Toutes les photos: © Jörg Matter, SEV

Ecrire un commentaire