| Communiqués de presse

Prise de position du syndicat SEV suite à l’élection d’un nouveau président du conseil d’administration CFF

Préoccupations pour le partenariat social et le service public

Le nouveau président du conseil d’administration des CFF s’appelle Ulrich Gygi. En mettant à la pointe des CFF le directeur de La Poste, on peut avoir quelques soucis pour le partenariat social et le service public, matières dans lesquelles Ulrich Gygi n’a jamais vraiment excellé. Le Syndicat du personnel des transports SEV réagit de ce fait avec quelques réserves par rapport à cette élection.

Le SEV réagit avec réserve à l’élection de Ulrich Gygi en tant que président du conseil d’administration des CFF. Dans sa précédente fonction en tant que directeur de La Poste, Ulrich Gygi a souvent campé sur des positions qui ont donné aux syndicats quelques soucis.

Ulrich Gygi a travaillé contre les intérêts du personnel de La Poste et s’est profilé en tant qu’adepte de la libéralisation. Il a été en conflit avec le Syndicat de la Communication pour avoir voulu délocaliser des catégories entières de personnel afin de pouvoir démanteler leurs conditions de travail. De plus, La Poste engage des effectifs importants de personnel temporaire qui doit travailler pour des salaires plus bas et sans couverture sociale.

Sous la direction de Gygi, La Poste n’a eu que très peu de considérations pour les demandes des cantons, communes et régions décentralisées, ce qui démontre une compréhension problématique du concept de service public.

Comme point positif de cette élection, on peut relever que Gygi a une bonne connaissance de l’environnement politique spécifique vu qu’il est déjà actif dans les services publics suisses. Un parfait étranger aurait constitué un désavantage notable.

Le SEV va rechercher le contact avec le nouveau président du conseil d’administration des CFF, même si le prélude à la collaboration future s’annonce difficile au vu des raisons précitées. Le SEV rendra Ulrich Gygi attentif à l’engagement que les CFF ont conclu avec leurs partenaires sociaux. D’autre part, le SEV est curieux de connaître les plans stratégiques imaginés par le nouveau préposé par rapport à la problématique Cargo, ainsi que sa position envers le « chemin de fer intégré », c’est-à-dire à l’égard de l’entreprise qui propose de l’infrastructure, du trafic voyageurs et marchandises en tant que produit multiple.


Pour de plus amples renseignements: 031-357 57 50 und 079-357 99 66,

Ecrire un commentaire