| Communiqués de presse

Le SEV réclame des alternatives à la fermeture des gares de triage

Les CFF à nouveau sur la voie des suppressions d’emplois

Le syndicat SEV appelle les CFF à profiter du délai avant la décision sur les gares de triage d’Olten et de Bienne en évaluant les alternatives à la suppression des emplois et en analysant les processus de travail. Avec les gens concernés, il s’agit de trouver des perspectives afin de conserver la motivation au travail.

C’est avec déception que le Syndicat du personnel des transports SEV a appris que les CFF veulent fermer les gares de triage d’Olten et de Bienne. 75 cheminots et cheminotes doivent retrouver un travail pour cause de rationalisation, encore !

Les récents événements semblent avoir porté des fruits puisque, cette fois-ci, le département de l’infrastructure des CFF a fait part de l’info à temps, accordant au SEV la possibilité de communiquer sa prise de position au conseil d’administration des CFF. Cela correspond effectivement à l’idée que se fait le SEV d’un partenariat. Même si la fermeture de gares de triage n’est pas une nouveauté, le SEV attend des CFF que des alternatives soient évaluées afin de les inclure dans leurs considérations. Une fois de plus, les schémas des CFF ne passent que par le démantèlement brutal, sans considération aucune pour les voies d’évolution et de transformation. Ces prochains jours, lors des assemblées de personnel à Bienne et Olten, le SEV discutera de la marche à suivre.

Si la fermeture des gares de triages devenait effective, ce serait un vrai défi pour les CFF de recaser les travailleurs concernés. Il s’agit pour la plupart de travailleurs spécialisés dans des métiers de monopole. Dans ce cas de figure, les CFF ont la responsabilité d’envisager les mesures professionnelles adaptées afin de créer des perspectives pour ces travailleurs. Le SEV se tiendra aux côtés de ses membres et exigera des CFF le respect de leurs devoirs moraux et contractuels.


Pour de plus amples renseignements: 031-357 57 50 und 079-357 99 66,

Ecrire un commentaire